×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    L'éditorial

    Par L'Economiste| Edition N°:242 Le 08/08/1996 | Partager

    On attend des signaux du monde politique. Il n'en donne pas et, paradoxalement, on ne voit plus quels signaux seraient efficaces. Il va falloir apprendre à vivre avec cette situation nouvelle qui n'est pas la démission du politique. Nous ne sommes plus dans cette phase.
    Au Maroc, il est maintenant évident que le lien entre l'économique et le politique se distend; cela constitue un stade important dans l'évolution du pays: le stade de la maturité. Certes, le politique demeure un facteur d'influence, mais, aussi important soit-il, il n'est plus l'élément directement déterminant. Lorsqu'une telle situation s'établit, cela signifie que l'institution étatique est considérée comme la référence suprême: c'est cela l'institutionnalisation du pouvoir.

    L'institutionnalisation du pouvoir est par elle-même source de stabilité et de sécurité sur le court et le moyen termes car, une fois acquise, elle filtre, atténue et temporise les luttes politiques.
    Le combat politique peut avoir pour but l'exercice direct du pouvoir, et alors, du jour au lendemain, la société peut se trouver avec de nouvelles règles et de nouvelles organisations. C'est l'instabilité totale.

    Lorsque le pouvoir est fortement institutionnalisé, le combat politique a alors pour objectif le contrôle de l'appareil de l'Etat pour influencer, à travers lui, la société. Mais cela se fait selon des règles et procédures connues et reconnues comme étant légitimes. Ces règles et procédures servent de tampon et de cadre dont on ne peut se défaire. Elles garantissent la prévisibilité et la sécurité sur le court et le moyen termes. Sécurité et prévisibilité sont indispensables à la prospérité du commerce, ce sont elles qui créent la confiance, laquelle à son tour génère la prospérité.

    Abdelmounaïm DILAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc