×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Une nouvelle taxe inquiète la presse en ligne

    Par L'Economiste| Le 30/01/2018 - 15:53 | Partager
    Une nouvelle taxe inquiète la presse en ligne

    La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) s’inquiète de l’instauration d’une nouvelle taxe pour la presse écrite (papier et électronique). Ils ont dénoncé lundi "une mesure fiscale "dangereuse, absurde et incompréhensible". En effet, disent-ils, les autorités publiques ont procédé à l’élargissement à la presse électronique de la redevance audiovisuelle, payée pour publicité à la télévision, estimant que tous les téléphones, ordinateurs et autres sont également des écrans. Selon la FMEJ, l’éditeur doit payer chaque mois 5% du total de ses revenus publicitaires à la Direction générale des impôts (DGI), avant même qu’il soit payé par le publicitaire. Les éditeurs estiment que cela "un coup dur à la presse électronique et rend sa situation plus lamentable que son homologue écrite déjà endeuillée". Pire, ces derniers estiment gouvernement fait-fi des géants mondiaux, "Google" et "Facebook" qui sont obligés dans plusieurs pays de présenter des contributions estimées à des milliards aux fonds réservés au soutien de leur presse locale.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc