Flash

PLF 2019 : Les doléances des intermédiaires d’assurances

Par L'Economiste| Le 10/09/2018 - 16:34 | Partager
PLF 2019 : Les doléances des intermédiaires d’assurances

Les agents et courtiers d’assurances ont fait leurs revendications pour le Projet de loi de finances 2019 (PLF 2019). Ils ont demandé l’exonération de la TVA sur les opérations d’intermédiations en assurances, lors d'une réunion tenue récemment avec la Fédération marocaine des sociétés d'assurance et de réassurance (FMSAR). Les intermédiaires d'assurances estiment que l’augmentation de la commission et l’amélioration de la rémunération "constituent les principales solutions aux problèmes" auxquels ils font face. Pour rappel, l'Union marocaine des agents et courtiers d'assurances (UMAC) contestait aussi la circulaire de l'ACAPS (le régulateur du marché) relative à l’encaissement des primes, au paiement des sinistres et aux relations entre intermédiaires et compagnies d’assurances et de réassurance. Elle a décidé de saisir le régulateur pour demander de surseoir à l’application de la circulaire qui, selon eux, "a présenté ses limites". Pour l'UMAC, le contenu de cette circulaire "n’était pas appliqué dans sa globalité, il s’est limité au volet de reversement des primes".

L'Union compte par ailleurs demander aux compagnies d’assurances de revoir les conditions de protocoles des arriérés "en tenant en considération de la capacité de remboursement de leurs partenaires, agents et courtiers [...]". A ce sujet, elle sollicitera l’intervention de l’ACAPS et présentera les résultats des négociations avec la FMSAR et le régulateur lors de l’AG prévue en novembre.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc