×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Pas de marée noire au Canada

    Par L'Economiste| Le 21/11/2018 - 09:34 | Partager
    Pas de marée noire au Canada

    ph d'illustration

    Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan Atlantique de 250.000 litres d'hydrocarbures sur le site d'une plateforme de forage. Selon les autorités canadiennes et la compagnie pétrolière fautive, un drone sous-marin avait été déployé lundi pour inspecter les installations immergées de la plateforme South White Rose, du groupe Husky Energy, à 350 km au sud-est de Saint-Jean de Terre-Neuve, en complément des observations menées en surface par un avion de surveillance et six navires. "Le sous-marin téléguidé n'a pas observé de pétrole à la source" de la fuite, constatée vendredi au large de cette grande île du littoral oriental du Canada, selon une porte-parole du producteur pétrolier Husky Energy.

    Le rejet accidentel de 250.000 litres de brut s'est produit vendredi après "une perte de pression sur une conduite sous-marine" reliant la plateforme South White Rose et le pétrolier Sea Rose, du groupe Husky Energy.

    Quatorze oiseaux de mer "mazoutés" ont été observés, dont trois ont été transportés dans "un centre de désintoxication" ouvert lundi, selon ce producteur pétrolier canadien.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc