×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Ouvrières marocaines en Espagne: L’emploi à tout prix?

    Par L'Economiste| Le 15/04/2019 - 12:32 | Partager
    Ouvrières marocaines en Espagne: L’emploi à tout prix?

    Alors que la campagne de cueillette de fraises en Andalousie s’apprête à démarrer, le scandale des ouvrières marocaines en Espagne, victimes de viols et d’exploitation, continue de faire des vagues. Cette fois-ci c’est le quotidien britannique The Guardian qui y a consacré dans son édition du 14 avril un long article intitulé: "Rape and abuse: the price of a job in Spain’s strawberry industry?" (Viol et abus: le prix d’un emploi dans l’industrie de la fraise en Espagne?). Depuis l’éclatement de cette affaire, plusieurs enquêtes publiées au niveau national et international avaient suscité des réactions indignées auprès de l’opinion publique et des militants des droits de l’homme dans le monde, sans que cela ne provoque une prise en main sur le plan politique ou juridique (les gouvernements marocain et espagnol avaient même commencé par relativiser les accusations).

    La situation a empiré selon l’investigation de «The Guardian». En plus de procédures judiciaires qui n’aboutissent pas, la plupart des ouvrières ayant porté plainte ont été victimes de représailles, se retrouvant sans logement et sans travail, les visas n’ayant pas été reconduits. D’autres ont été divorcées et ne peuvent même pas retourner au Maroc, les familles ne voulant pas assumer les scandales de femmes qu’elless soupçonnent de prostitution en Espagne.

    J.R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc