×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Moins utilisé, le chèque reste plébiscité pour les gros montants

    Par L'Economiste| Le 17/10/2018 - 15:06 | Partager
    Moins utilisé, le chèque reste plébiscité pour les gros montants

    Même s’il est toujours utilisé comme moyen de paiement, le chèque n’occupe plus la première place depuis désormais deux ans en termes de nombre de transactions. Il arrive en troisième position dans la structure des paiements scripturaux avec un pourcentage de 24% contre 25% pour la carte bancaire et 35% pour le virement. Le prélèvement, qui a représenté 12% de l’ensemble des échanges, est classé 4e.

    Toutefois, le chèque reste le moyen plébiscité par les agents économiques. Il reste largement en tête en termes de montants échangés, soit 47% du total 2017. Les virements viennent en deuxième position devant les LCN et les prélèvements. Le chèque est le moyen favori pour les gros montants devant les virements, tandis que les cartes bancaires sont essentiellement utilisées pour des règlements de faibles montants.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc