×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Marche verte : Le discours royal en trois points

    Par L'Economiste| Le 06/11/2017 - 22:24 | Partager
    Marche verte : Le discours royal en trois points

    Message à la communauté internationale, engagement du Maroc pour ses provinces du Sud, promotion de la culture hassanie… Tels sont les principaux points du discours du roi Mohammed VI à l’occasion du 42e anniversaire de la Marche verte. Le Souverain a une nouvelle fois insisté sur la "marocanité du Sahara", rappelant l’allégeance historique des Chioukhs et des représentants des tribus sahraouies (Beia). Dans ce sens, le Roi a fait savoir que "le Sahara restera marocain jusqu’à la fin des temps". Les messages adressés à la communauté internationale ont été on peu plus clairs à ce sujet. Ainsi, Mohammed VI a indiqué que le Maroc "maintient l’engagement" qu’il a fait d’adhérer à la dynamique actuelle voulue par le SG de l’ONU Antonio Guterres, et à coopérer avec son envoyé personnel Horst Kohler. "Il en sera ainsi tant que seront respectés les principes et les fondamentaux de la position marocaine", a-t-il ajouté. Il s’agit entre autres de la souveraineté "pleine et entière" du Maroc sur son Sahara, du respect des principes et fondamentaux retenus par le Conseil de sécurité, du refus de toute tentative de "porter atteinte aux droits légitimes du Maroc".

    Concernant les engagements du Maroc, le Roi a insisté sur la nécessité de poursuivre les projets de développement des provinces du Sud. "Nous n’allons pas rester les bras croisés à attendre que soit trouvée la solution souhaitée. Nous poursuivrons plutôt l’action engagée pour stimuler le développement de nos provinces du Sud et assurer à leur population les conditions d’une vie libre et digne", a-t-il dit. Cependant, Mohammed VI a rappelé que ce modèle ne doit pas être ramené à sa seule dimension économique. "Nous veillons à prendre soin de la culture hassanie, en favorisant sa promotion grâce à des structures et des services culturels mis en place à cet effet".

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc