×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Le crédit bancaire accordé au secteur privé ralentit

    Par L'Economiste| Le 22/07/2019 - 16:51 | Partager
    Le crédit bancaire accordé au secteur privé ralentit

    Les crédits bancaires au secteur privé ont atteint 765 milliards de DH en 2018, marquant une progression de 2,4%, après 2,8% en 2017, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Au total, l’encours brut des crédits (public et privé) se chiffre à 891 milliards de DH, soit une progression de 6,5% en 2018 contre 3,2% un an auparavant. Cette hausse s’explique par les opérations de financement du crédit de TVA réalisées l'année dernière. Hors ce financement, la progression se limite à 3,3%.

    De son côté, le crédit bancaire au secteur public s’est accéléré de 6,5% en 2017 à 39,8% en 2018, pour atteindre 126 milliards de DH. Cette forte hausse provient des opérations de financement du crédit de TVA. L’encours des crédits aux entreprises non financières a, de son côté, augmenté de 0,7% après 2,6% en 2017 et 3,4% en 2016.

    "Cette décélération s’inscrit dans un contexte où la demande des crédits des entreprises a ralenti en raison de la conjoncture économique marquée par une lente reprise de la croissance non agricole, un allongement des délais de paiement et un ralentissement de l'activité immobilière.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc