×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Le Canada ne reconnaît pas la légitimité de Maduro

    Par L'Economiste| Le 11/01/2019 - 09:55 | Partager
    Le Canada ne reconnaît pas la légitimité de Maduro

    Le Canada a réaffirmé son refus de reconnaître la légitimité et la légalité du président vénézuélien Nicolas Maduro qui a prêté serment jeudi pour un deuxième mandat de six ans à la tête de ce pays d'Amérique latine, rongé par une crise profonde. "Aujourd'hui, le règne de Nicolás Maduro perd ses dernière allures de légitimité. Après s’être emparé du pouvoir au terme d’élections frauduleuses et antidémocratiques tenues le 20 mai 2018, le régime Maduro a maintenant totalement établi sa dictature. La souffrance du peuple vénézuélien ne fera qu’empirer s’il continue de s’accrocher au pouvoir illégitimement", a déclaré la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland. "Avec d’autres pays aux vues similaires du Groupe de Lima, le Canada rejette la légitimité du nouveau mandat présidentiel de Nicolás Maduro. Nous l’exhortons à céder immédiatement le pouvoir à l’Assemblée nationale élue démocratiquement jusqu’à la tenue de nouvelles élections, qui doivent inclure tous les acteurs politiques et se tenir à la suite de la libération de tous les prisonniers politiques au Venezuela", a réitéré Freeland.

    Au cours d’une session extraordinaire sur la situation dans le pays sud-américain, l’Organisation des États américains (OEA) a pour sa part approuvé une résolution visant à déclarer "illégitime" le gouvernement de M. Maduro. La résolution "appelle à de nouvelles élections présidentielles avec toutes les garanties nécessaires pour un procédé libre, juste, transparent et légitime", explique le texte adopté par 19 voix (6 contre, 8 abstentions et 1 absence).

    En réponse aux actions du régime Maduro, le Canada a imposé des sanctions ciblant 70 responsables du régime et, en collaboration avec cinq autres pays des Amériques, a saisi la Cour pénale internationale sur la situation au Venezuela. Le Canada a aussi pris des mesures visant à limiter ses relations diplomatiques et à restreindre sa collaboration avec le Venezuela, a aussi rappelé la ministre canadienne.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc