×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Lancement de "Maroc Université Numérique"

    Par L'Economiste| Le 12/07/2019 - 22:14 | Partager
    Lancement de "Maroc Université Numérique"

    La plateforme nationale "Maroc Université Numérique" (MUN), dédiée à des cours en ligne ouverts et massifs (MOOC), a été lancée vendredi à Rabat. Développée en partenariat entre le ministère de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le Groupement français d'intérêt public "GIP FUN-MOOC", cette plateforme, première en son genre au Maroc et en Afrique, vise aussi à développer des cours en ligne privés à petits groupes (SPOC) et à promouvoir la coopération entre les universités marocaines et françaises en matière de formation à distance commune, adaptée aux spécificités de l'enseignement supérieur au Maroc.

    La plateforme propose des contenus dans des domaines variés: l'éducation et la formation, les sciences de l'ingénieur, l'informatique, l'économie et finances, les sciences fondamentales, la santé, les langues, le management et l'entreprenariat, l'environnement, les sciences humaines et le droit. Dans une déclaration à la MAP, le ministre a affirmé que le projet MUN a démarré en 2017 à travers un appel d'offres qui a concerné toutes les universités, pour 49 projets retenus.

    De son côté, la ministre française de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, a relevé que "Maroc Université Numérique", qui est un exemple de plus de la coopération entre le Maroc et la France, est de nature à amener davantage de personnes dans des situations particulières à suivre des cours de qualité, comme les personnes en situation de handicap ou vivant loin des villes. La ministre française effectue une visite de travail au Maroc, accompagnée d'une délégation académique de haut niveau, dans le cadre du renforcement des relations de coopération dans les domaines de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

     

    L'Economiste vous conseille

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc