×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Handicap : Le chemin de l'insertion reste encore long

    Par L'Economiste| Le 02/12/2018 - 20:13 | Partager
    Handicap : Le chemin de l'insertion reste encore long

    Plus de 8.600 enfants en situation de handicap sont scolarisés en 2018, indique le ministère de la Santé en marge de la Journée mondiale des personnes handicapées célébrée ce lundi 3 décembre. Cette année, une enveloppe de 97,8 millions de DH a été consacrée à la scolarisation de cette cible dans le cadre de la contribution du Fonds d’appui à la cohésion sociale. Sur la période 2015-2017, le montant total alloué aux services du Fonds au profit des personnes en situation de handicap atteint 338 millions de DH, souligne aussi le ministère.

    Concernant l’insertion professionnelle de cette catégorie sociale, le ministère a souligné que près de 1.013 projets générateurs de revenus ont bénéficié du soutien du Fonds entre novembre 2015 et octobre 2018, pour un coût global de 42 millions de DH. Cette question reste pourtant l’une des principales revendications des personnes en situation de handicap. Et même si des quotas leur sont réservés dans la fonction publique, beaucoup de chemin reste encore à franchir.

    Pour le département de la Santé, "l’un des maillons faibles du dispositif de l’intégration de cette frange de la société reste le manque d’effectif opérant dans le domaine du handicap". Pour y remédier, le ministère compte d'ailleurs lancer, au début de 2019, un programme de formation de formateurs spécialisé en autisme. A ce stade, le ministère de la Santé estime que les résultats obtenus dans le cadre de l’inclusion de cette catégorie sociale "ne sont pas à la hauteur de l'ambition de notre pays". Pour rappel, les personnes handicapées représentent 2,2% de la population marocaine, des chiffres qui englobent le handicap modéré à très sévère, selon le ministère de la Famille.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc