×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Frais d’inscription : Des universités françaises disent non à la hausse

    Par L'Economiste| Le 23/01/2019 - 09:43 | Partager
    Frais d’inscription : Des universités françaises disent non à la hausse

    Plusieurs universités françaises ont annoncé leur intention de ne pas appliquer la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers hors UE, rapportent les médias français. Clermont-Auvergne, Lumière Lyon2 et Rennes2, les universités de Toulouse Jean-Jaurès, de Nanterre, d’Angers et d’Aix-Marseille ont annoncé qu’elles utiliseraient toutes possibilités réglementaires pour permettra aux étudiants concernés par cette décision du gouvernement français de bénéficier du maintien du régime tarifaire actuel.

    Pour rappel, Paris a décidé d’augmenter ces frais, tout en indiquant vouloir attirer plus d’étudiants internationaux. La décision a été largement critiquée, notamment en Afrique. Si la mesure reste maintenue, les frais passeront de 170 euros à 2.770 euros en licence et de 243 à 3.770 en master et doctorat.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc