×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    COP23 : Le Maroc transfère la présidence aux Fidji

    Par L'Economiste| Le 06/11/2017 - 14:12 | Partager
    COP23 : Le Maroc transfère la présidence aux Fidji

    La présidence marocaine de la COP22 a pris fin aujourd’hui. Salaheddine Mezouar, aux commandes de la COP22 de Marrakech, a passé le flambeau à son successeur fidjien Frank Bainimarama qui dirigera les deux semaines de négociations sur le climat lors de la COP23 qui s'est ouverte à Bonn (Allemagne). Ce sommet s’inscrit dans la continuité de l’esprit de Marrakech et de l’Accord de Paris avec comme priorité la préservation du consensus international sur la réduction des émissions de carbone.

    Ce lundi, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a tiré la sonnette d’alarme sur la poursuite de la montée des températures, ajoutant que 2017 sera l’année la plus chaude recensée. Cette alerte intervient après l’approbation par la Maison Blanche d’un rapport scientifique américain. Ce document indique que la période actuelle est la plus chaude de l'histoire moderne, et la situation sera critique sans une forte réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc