×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Boycott : "Le gouvernement n’acceptera pas que l’on véhicule des informations erronées"

    Par L'Economiste| Le 10/05/2018 - 16:26 | Partager
    Boycott : "Le gouvernement n’acceptera pas que l’on véhicule des informations erronées"

    Le gouvernement a réagi à la campagne de boycott qui vise certains produits. À l’issue du Conseil de gouvernement, le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, et porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que la loi actuelle sera révisée "car personne ne saurait accepter que l’on véhicule des informations erronées pouvant porter atteinte à la réputation du pays et à son économie". Mustapha El Khalfi n’a pas fait d’autres grandes déclarations. Il s’est contenté de reprendre les arguments de la société Centrale Danone sur la marge réalisée, soulignant, entre autres, que la marge de bénéfice de la société en question est "raisonnable et ne dépasse pas 20 centimes par litre".

    En dépit de cette campagne, aucun problème n’a été relevé au niveau de la collecte auprès des agriculteurs au niveau national, à en croire El Khalfi. "Nous nous trouvons face à un défi économique de taille" qui porte préjudice à un effort national fourni depuis des décennies pour permettre au Royaume de réaliser son autosuffisance en cette matière à hauteur de 96%, a ajouté El Khalfi, rappelant que le Maroc recourait par le passé à l’importation et à la subvention du lait.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc