×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Bouteflika : "Aucune inquiétude", dit son camp

    Par L'Economiste| Le 07/03/2019 - 16:19 | Partager
    Bouteflika : "Aucune inquiétude", dit son camp

    La santé du président algérien Abdelaziz Bouteflika n’inspire "aucune inquiétude" et les examens qu’il subit depuis plus de dix jours en Suisse sont bientôt terminés, a assuré jeudi son directeur de campagne, niant toute dégradation de son état de santé. Dans un article, la Tribune de Genève avait indiqué que le président algérien est "sous menace vitale permanente".

    Seules les urnes diront si les récentes propositions de réformes du candidat Bouteflika, qui n’ont pas fait baisser la mobilisation, ont convaincu les Algériens, a estimé Abdelghani Zaalane. Zaalane a affirmé que nombre d’Algériens ne prenaient pas part à l’actuel mouvement massif de contestation de la candidature du chef de l’État à un 5e mandat.

    Âgé de 82 ans et affaibli par les séquelles d’un AVC en 2013, qui l’empêchent depuis de s’adresser de vive voix à ses concitoyens et ne lui autorisent que de rares sorties publiques, le président Bouteflika est hospitalisé depuis le 24 février à Genève (Suisse) pour des "examens médicaux périodiques", selon la présidence algérienne. Les récentes informations de presse faisant état d’une dégradation de son état de santé "sont sans fondement", a assuré Zaalane.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc