×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Aquaculture : Un gros potentiel sous-exploité

    Par L'Economiste| Le 05/01/2018 - 12:48 | Partager
    Aquaculture : Un gros potentiel sous-exploité

    Avec un littoral de 3.500 km, le Maroc dispose d’un énorme potentiel pour développer l’aquaculture. C’est ce qui ressort de l’étude "Aquaculture marine marocaine : potentiel et nécessité de développement" publiée par le ministère de l’Économie et des Finances. Ce secteur reste toutefois très peu développé. La production annuelle atteint à peine les 500 tonnes alors que le potentiel du Royaume est évalué à 380.000 tonnes par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA). Ce secteur pourrait être un vrai pari pour les acteurs, car "la demande en produits halieutiques est en croissance permanente au niveau national", note l'étude. Cela s’explique notamment par la croissance démographique, le changement des habitudes alimentaires, le développement de la restauration et du tourisme et le déploiement de la grande distribution sur l’ensemble du territoire. Actuellement, seules une vingtaine de fermes aquacoles sont actives et emploient un peu plus de 250 personnes.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc