×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Aquaculture en Méditerranée : Le Maroc très en retard

    Par L'Economiste| Le 04/01/2018 - 18:20 | Partager
    Aquaculture en Méditerranée : Le Maroc très en retard

    Bien que Maroc figure parmi les plus gros producteurs de produits halieutiques dans le monde, il tarde encore à faire ses preuves dans le domaine de l’aquaculture. Selon une nouvelle étude publiée par le département de l’Économie et des Finances, ce secteur où opèrent 20 entreprises n’a enregistré qu’une production annuelle moyenne de 430 tonnes sur la période 2011-2015. Un niveau très faible comparé à la production des autres pays du pourtour méditerranéen. La production aquacole espagnole atteint en effet près de 250.000 tonnes. La France (163.000 tonnes), l’Italie (122.000 tonnes), la Turquie (112.000 tonnes) sont également de très gros producteurs. De nouveaux pays comme la Tunisie (9.900 tonnes) commencent également à émerger dans ce secteur.

    Pour le Maroc, l’aquaculture marine reste "majoritairement artisanale ou familiale", avec 17 entreprises enregistrant une production inférieure à 100 tonnes/an, soit 85% des fermes actives, souligne l’étude. En Tunisie, les entreprises aquacoles sont de taille moyenne, avec 72 % des fermes enregistrant une production supérieure à 100 tonnes/an.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc