Flash

Accusé de vendre des engrais non conformes, OCP Kenya réagit

Par L'Economiste| Le 24/06/2018 - 09:55 | Partager
Accusé de vendre des engrais non conformes, OCP Kenya réagit

Qui veut ternir l’image du groupe OCP au Kenya ? La filiale OCP Kenya est en effet accusée d’avoir importé des engrais non conformes à la réglementation locale, ce que le groupe a catégoriquement nié, se disant prêt à coopérer pour lever toute ambigüité. "OCP Kenya réfute catégoriquement les accusations adressées à son encontre car celles-ci ne reflètent ni ses pratiques commerciales ni la rigueur de la politique de qualité du groupe OCP", réagit ainsi le groupe dans un communiqué.

Des médias kényans font état de l’importation d’engrais non-conformes dans le pays, mettant ainsi cause 11 personnes. Mais pour le géant mondial des phosphates, "OCP Kenya a toujours scrupuleusement observé les procédures et les normes de conformité imposées par la réglementation kényane". "La conformité de la cargaison a été attestée par plusieurs expertises indépendantes, menées par des sociétés d’inspection de renommée internationale (SGS, Bureau Veritas et Cropnuts)".

Le groupe précise d’ailleurs que la catégorie d’engrais visée "a été spécifiquement conçue par OCP Kenya au profit des agriculteurs locaux; en témoignent son adoption et son succès sur le marché". Cette formule a été "développée en partenariat avec des laboratoires de recherche kényans", ajoute-t-il. Le phosphatier compte ainsi examiner les recours juridiques possibles contre les auteurs de ces "dénonciations opportunistes".

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc