×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    DIAPO/ 1er mai : Les syndicats tiennent tête au gouvernement

    Par L'Economiste| Le 01/05/2018 - 16:01 | Partager
    DIAPO/ 1er mai : Les syndicats tiennent tête au gouvernement

    Les différentes centrales syndicales ont mobilisé du monde mardi 1er mai pour faire face au gouvernement et dénoncer la dernière offre sur l’augmentation des salaires d’une partie des fonctionnaires. L’UMT, l’ODT, l’UNTM (centrale syndicale du PJD) et l’UGTM (bras syndical de l’Istiqlal) ont tenu des manifestations à Casablanca et à Rabat. Le SG de l’UMT, Miloud Moukharik, a ainsi réitéré, à Casablanca, les critiques à l’encontre du gouvernement et sa dernière offre sur l’augmentation des salaires. Il a qualifié de "décevante" cette offre, estimant que l’augmentation proposée dans la fonction publique était "dérisoire et discriminatoire". L'UMT a d’ailleurs rejeté tout accord social qui ne renforce pas le pouvoir d’achat.

    A Rabat, l’UNTM a appelé le gouvernement à davantage d'efforts "pour empêcher toute atteinte aux acquis de la classe ouvrière". Le syndicat déplore des résultats du dialogue social qui "restent en deçà des ambitions et des attentes de la classe ouvrière marocaine". Pour l’UGTM, le gouvernement doit s’atteler à l'amélioration du revenu des salariés dans les secteurs public et privé, et ce, par l'augmentation du SMIG " de manière à ce qu'il correspond au pouvoir d'achat des familles".

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc