Edition N° 5436 | Le 22/01/2019
La galaxie d’entreprises du groupe BMCE Bank of Africa vient de s’enrichir d’une nouvelle filiale. Lancée en ce début d’année, la société qui porte le nom d’OGS (Operations Global Services) est spécialisée dans les prestations de services de traitements bancaires de référence. Son périmètre couvre l’ensemble des filières métiers de la banque, à savoir: les crédits et garanties, la monétique, les...
Edition N° 5436 | Le 22/01/2019
Le marché ne devrait pas être déstabilisé par un besoin important du Trésor public en 2019. Celui-ci resterait contenu à 117 milliards de DH Pas de déséquilibre attendu sur le marché des bonds du Trésor pour 2019. Il n’est pas prévu que les levées du Trésor public soit extraordinairement importantes. Selon l’analyse de CDG Capital qui présentait ses observations sur la loi de Finances 2019 à...
Edition N° 5435 | Le 21/01/2019
Un projet de circulaire relative aux conseillers en investissement est déjà en consultation depuis vendredi dernier sur le site de l’AMMC. Les professionnels du marché ont un délai de 30 jours pour faire parvenir -par mail- leurs remarques ou leurs propositions. L’objectif de ce projet est de définir les entités pouvant exercer l’activité de conseil en investissement financier après...
Edition N° 5435 | Le 21/01/2019
Maroc Telecom a les faveurs de Crédit du Maroc Capital. La société de Bourse recommande de «renforcer» le titre IAM dans les portefeuilles. Elle justifie cela par la faible volatilité de la valeur qui «jouit d’une rentabilité économique et financière nettement confortable avec un dividende Yield qui reste attrayant malgré l’importance des investissements». Cependant, les analystes de CDMC...
Edition N° 5435 | Le 21/01/2019
Il n’y a plus vraiment beaucoup d’émetteurs en Bourse qui recourent au rachat d’actions pour réguler leur cours sur le marché. Ils ne sont, en effet, plus que trois à disposer d’un programme de rachat d’actions. Sur ces trois sociétés cotées, seule la Snep n’a effectué aucune transaction dans ce cadre en décembre. Elle a ainsi terminé l’année avec une détention de 0,011% de son capital (à peine...
Edition N° 5434 | Le 18/01/2019
BAD prédit 4% de croissance pour le Maroc… en 2020. Avant cela, elle poursuivra sa décélération en 2019 à 2,9%, comme le prévoit le HCP également (voir aussi article). Et ce en raison du «léger recul de la valeur ajoutée du secteur primaire», indique la banque africaine de développement dans son rapport sur les perspectives économiques à moyen terme pour l’Afrique. Elle estime d’ailleurs l’...
Edition N° 5434 | Le 18/01/2019
La Banque africaine de développement (BAD) juge l’adoption par le Maroc d’un régime de change plus flexible un an après son introduction. Pour elle, cette flexibilité contrôlée du dirham a été perçue comme un «signal positif» par les investisseurs et une étape importante vers un régime de change flottant. La BAD relève que le dirham s’est bien comporté par rapport à l’euro avec une appréciation...
Edition N° 5434 | Le 18/01/2019
Mox est une valeur sûre à la Bourse de Casablanca. Elle affiche une hausse supérieure à 91% depuis 2016. Elle est même parvenu à surperformer le marché (-12%) avec une amélioration de près de 16% de son cours l’an dernier Les perspectives à moyen terme pour Maghreb Oxygène (Mox) semblent prometteuses. La filiale du groupe Akwa compte, en effet, profiter du cycle haussier dans lequel se sont...
Edition N° 5433 | Le 17/01/2019
L’écosystème de fournisseurs de l’usine Renault à Tanger va être étoffé davantage. Selon Marc Nassif, DG du groupe Renault au Maroc, «la base de nos fournisseurs, qui a déjà doublé depuis la signature du contrat-programme avec l’Etat en 2016, dépasse actuellement 50 entreprises». Ce nombre devrait, dans les mois à venir, augmenter d’une vingtaine de nouveaux acteurs. Il faut dire que le made in...
Edition N° 5433 | Le 17/01/2019
Renault parvient encore une fois à battre des records. Le constructeur a franchi en 2018 la barre des 400.000 véhicules produits au Maroc dont 79% provenant de l’usine de Tanger. Cette cadence de production est tirée par la demande à l’international et la dynamique du marché local (Ph. L’Economiste) 2018 aura été une année pleine pour le groupe Renault au Maroc tant sur le plan industriel...
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc