×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Zone euro: L'inflation repart à la hausse

    Par L'Economiste | Edition N°:3342 Le 17/08/2010 | Partager

    . L'indice des prix a augmenté en juillet de 1,7%. Tiré par la reprise économique et la hausse des carburants L'inflation est repartie à la hausse en juillet dans la zone euro. L'indice des prix a augmenté de 1,7% en rythme annuel, selon l'office européen des statistiques Eurostat. Il s’agit de la plus forte hausse des prix depuis novembre 2008. Les économistes, qui mettent en garde depuis des mois contre les disparités à l’intérieur de la zone euro, craignent toujours un essoufflement de la croissance vers la fin de l’année. Et ce, sur fond de plans d’austérité budgétaire et de réformes difficiles comme celles des retraites. En effet, sous l'impulsion de l'Allemagne, la croissance dans la zone euro a fortement accéléré au deuxième trimestre avec une progression de 1,0%. Le produit intérieur brut (PIB) allemand a crû de 2,2% sur la période avril-juin par rapport à janvier-mars.Le mois dernier, l'inflation avait ralenti pour la première fois depuis quatre mois, à 1,4% après 1,6% en mai. Comparé à juin, les prix à la consommation dans la zone euro ont toutefois reculé de 0,3%, après être restés stables en juin. Pour l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne, les prix ont augmenté de 2,1% sur un an mais baissé de 0,2% sur un mois. L'inflation est demeurée plutôt sage en Allemagne (+0,3% en juillet, +1,2% sur un an), plus heurtée en France (-0,3% sur un mois, +1,9% sur un an).Après cinq mois d'affilée de taux d'inflation négatifs, l'inflation dans la zone euro et en Europe est repartie à la hausse fin 2009. Un signe de rebond de l'économie, mais aussi du renchérissement des prix de l'énergie, de l’avis des analystes. Depuis début 2010, l'inflation accélère dans les seize pays partageant la monnaie unique. Elle reste néanmoins jusqu'ici au-dessous de l'objectif fixé par la Banque centrale européenne (BCE). Celle-ci vise sur le moyen terme une inflation légèrement inférieure à 2%. Ce qui ne justifie pas pour le moment de resserrement monétaire. L'inflation dite de base (dégagée de l'évolution des prix des carburants et de certains produits alimentaires particulièrement sensibles) est d'ailleurs restée à +1,0 % le mois dernier. En juillet, la hausse a surtout été enregistrée dans les secteurs du transport (+4,5%), des boissons alcoolisées et du tabac (+3,3%) ainsi que du logement (+2,7%). Les carburants pour les transports ont eu le plus d'impact à la hausse sur les prix à la consommation (à hauteur de 0,48 point de pourcentage). Les prix de l'énergie, globalement stables sur un mois, ont grimpé de 8,1% sur un an. F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc