×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Viva Vivendi!Par Mohamed LAROUSSI

    Par L'Economiste | Edition N°:926 Le 29/12/2000 | Partager

    Que vous y croyez ou pas, le Père Noël existe et il est vraiment généreux. Et pas seulement avec les enfants de Jésus. Nous aussi, cette année, nous avons eu droit à un cadeau, et quel cadeau! Il fallait voir la bonne bouille du Père Noël à la télé. Et oui! Parce qu'il est passé à la télé, le Père Noël. Mais moi, j'aurais tant voulu l'admirer débarquant de sa contrée nordique lointaine, tout bedonnant dans sa splendide tunique rouge, souriant sous sa magnifique barbe blanche et descendant solennellement de son traîneau, dernier modèle de chez Renault, tiré par des rennes majestueux au regard tendre et langoureux. Dans tous les cas, j'ai appris que, pour des raisons évidentes de sécurité, il a préféré venir déguisé: costume acheté en promo chez Tati, barbe rasée au Mach 3, cheveux teints et coiffure à «la Thierry Ardisson« avec raie à gauche et mèche à droite (quelqu'un a dû lui dire que c'était très à la mode actuellement au Maroc). Pour ne pas trop traîner en route, il a emprunté -c'est une façon de parler- un avion privé (privatisé?) qui est certainement plus rapide et plus sûr (il ne transportait quand même pas des jouets de l'Achoura). Il a même changé de nom pour la circonstance. A la place de «Père Noël«, nom trop commun, il a opté pour «Jean-Marie Messier« qui est, je dois le reconnaître, nettement plus distingué. Il aurait accepté ou suggéré que certains intimes l'appellent «j6m«. D'après mes informateurs, 2 de ces 6 m signifieraient: «Maître du Monde«. Si c'est vrai, ce ne serait pas, à mon avis, un nom usurpé. Seul «Maître du Monde« peut réaliser un tel miracle : nous offrir, comme ça, d'un coup, 2,3 milliards de Dollars sur un plateau d'argent (c'est vraiment le cas de le dire).N'ayant jamais eu une somme pareille entre les mains, je dois vous avouer que je n'ai aucune idée de ce que ça peut faire en actuels centimes, et encore moins en «rials« de notre enfance. Mais je crois bien que ça doit faire un bon paquet qui nous tombe du ciel. Au fait, je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais ce joli cadeau est tombé en même temps que la pluie. Ce n'est pas un miracle ça? Justement, il paraît que c'est arrivé, vraiment, au bon moment. Mais, au fait, comment a-t-il pu deviner que nous en avions tellement besoin? On me souffle à l'oreille que c'est notre ministre du fric qu'on n'a pas, ou plutôt, qu'on n'avait pas, qui lui aurait écrit une lettre émouvante mais, néanmoins, non authentifiée, suivie, aussitôt après, d'un coup de fil pathétique mais, lui, tout à fait réel. On raconte même qu'il a fallu deux bonnes recharges pour venir à bout d'un Père Noël récalcitrant et suspicieux: une recharge de Carte Jawal «Liberté« (de presse ?) et une autre Carte Jawal «Jeunes« (qu'on appelle, paraît-il, en Espagne: «Carta Ninos« mais, ça, ça n'a rien à voir).Selon des sources dignes de foi (quelquefois), ses hésitations seraient à cause de certains racontars sur «les coups droits de l'homme« dans notre pays, colportés par un dangereux groupe au service de l'étranger, appelé les 3J (les Jeunes Journalistes Jacasseurs). Malgré tous les démentis formels et les supplications larmoyantes de notre ministre et de toute la compagnie, «Maître du Monde« aurait tenu, avant de prendre une décision, de consulter d'abord sa cartomancienne. Heureusement qu'il y a renoncé à la dernière minute. Imaginez si elle lui avait révélé, par exemple, l'histoire des packs «dépaquetés, celle des puces vendues au noir et des portables subventionnés transférés en Afrique noire ou, pis encore, celle du fameux CDC (Code à Décoder les Codes) inventé par les ingénieux non-ingénieurs de Derb Ghallef. Pour l'attendrir, on lui a juré sur un annuaire téléphonique des années 50, qu'aucun autre Père Noël n'avait été sollicité. (Sacrés menteurs! Mais, ce n'est pas grave: c'est pour la bonne cause, «l'intérêt suprême de la nation«). Et ce n'est pas fini. On a été jusqu'à lui promettre que le gouvernement allait bientôt voter une nouvelle loi spécialement pour cette occasion: toutes les maîtresses de maison seraient obligées à l'avenir, en plus de la scolarisation à la Mission, les vacances de Pâques et de la Toussaint, le 15ème mois, la prime de maquillage, la sortie obligatoire le samedi soir en boîte, les dernières Nike Air et les Ray Ban pliables, d'offrir à leurs petites bonnes, 3 fois par an, un portable dernier cri et ce, jusqu'à leur majorité civile. Malgré un rapide calcul mental sur le potentiel de ce marché inédit et, jusque-là, non-dit, il est resté imperturbable. Si ce n'était l'intervention salutaire de notre sympathique Jamal Debbouze qui lui aurait raconté de bonnes blagues sur ses déboires téléphoniques avec Jennifer, le miracle n'aurait jamais eu lieu. Peut-être qu'on n'aurait même pas eu la pluie. Vous ne voyez pas le rapport? Je vais vous expliquer. Comment obtient-on la pluie? Chaleur, condensation, nuages etc. D'accord. Mais que faut-il à la base? De l'humidité, beaucoup d'humidité. Justement -et c'est là l'explication- dès l'annonce de la dernière bonne nouvelle de l'année, tout le peuple marocain, dans un élan unanime et consensuel, a versé spontanément, et sans se faire prier, des tonnes et des tonnes de larmes de joie. En un clin d'oeil, de gigantesques nuages se sont formés dans le ciel et ce, avant même que le Père Noël n'ait eu le temps d'y remonter.Oui, c'est ça: c'est de la magie. A la veille du 3ème millénaire, nous sommes obligés d'y croire. Mais l'essentiel, c'est que nous sommes sauvés. Par un miracle. Encore une fois. Et la prochaine fois? Bonne année, bon week-end et à vendredi prochain. Si tout va bien.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc