×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Une Semaine dédiée aux pauvres

    Par L'Economiste | Edition N°:297 Le 25/09/1997 | Partager

    Combien sont-ils, où sont-ils et comment vivent-ils? A ces questions sur les pauvres, aucune réponse n'est donnée. Les chiffres rapportés par les différentes enquêtes divergent.


    Ceux qui voulaient des chiffres précis sur la pauvreté sont restés sur leur faim. Le taux de 6% n'a été ni confirmé, ni infirmé par les intervenants de la conférence de presse préparatoire de la Journée Internationale de Lutte contre la Pauvreté. Selon Mlle Zoulikha Nasri, secrétaire d'Etat chargé de l'Entraide Nationale, les chiffres ne sont pas importants en eux-mêmes, ce sont les manifestations de la pauvreté qui sont les plus intéressantes à connaître.
    Si les chiffres sur la pauvreté au Maroc divergent d'une étude à l'autre et ne sont donc pas exploitables, ceux sur la population mondiale sont en tout cas alarmants.
    Environ le tiers de la population mondiale ont moins d'un Dollar par jour. Selon Mme Cihan Sultanoglu, représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ces gens n'ont généralement pas accès aux services essentiels, tels que l'eau potable, les soins médicaux et l'éducation de base.
    Mme Sultanoglu annonce que le rapport sur le développement humain durable pour le Maroc est en cours de réalisation. Il permettra de donner plus d'éclairage sur les manifestations de la pauvreté. «Dans une année, nous aurons plus de visibilité», indique Mme Sultanoglu.

    Quatre provinces


    Pour l'heure, les priorités établies par le PNUD s'articulent autour de la promotion des moyens de développement, la protection de l'environnement et la modernisation de l'administration publique.
    Des actions de lutte contre la pauvreté, associant le PNUD et le Ministère de la Population, ont démarré. Quatre provinces parmi les treize relevant du programme BAJ1 ont été retenues. Il s'agit de Chefchaouen, Chichawa, El Haouz et Essaouira.
    Le PNUD participe avec l'Union Nationale des Femmes Marocaines et l'Association Bouregreg notamment à un projet de lutte contre la pauvreté dans la commune de Sehoul de Salé.

    Deux centres d'accueil, d'écoute et de réinsertion des enfants de la rue de Rabat et Salé sont prévus. Ces trois projets seront financés en partie par les recettes de la semaine de solidarité pour vaincre la pauvreté (SVP'97)(1). SVP'97 est prévue du 10 au 17 octobre (Journée Internationale pour l'Elimination de la Pauvreté).Elle prévoit nombre de spectacles. Musique, rire, art et sport seront à l'honneur. Les expositions d'arts ont, pour la plupart, lieu aux Oudayas. Les spectacles, eux, se déroulent soit au théâtre Mohammed V ou au Complexe Sportif Mohammed V. Sont attendus, le Camerounais Manu di Bango, Hanane Fadili et Najat Atabou.
    Selon M. Mohamed Fawzi Zniber, secrétaire général de l'Association Bouregreg, plus que les recettes attendues, la synergie qu'a pu créer cette manifestation est extrêmement intéressante. Il est à signaler que des athlètes ont appuyé ce programme. De même, la plupart des artistes participent gracieusement à ces manifestations.
    La diversité des partenaires n'est pas pour déplaire au nouveau secrétaire d'Etat chargé de l'Entraide Nationale. «Dans notre stratégie, l'encouragement des initiatives d'aides et le travail associatif figurent en bonne place», affirme Mlle Nasri.

    Malika EL JOUHARI

    (1) Cette manifestation est placée sous le Haut Patronage de SM le Roi. Elle associe, en plus du Secrétariat d'Etat auprès du Ministère des Affaires Sociales chargé de l'Entraide Nationale et du PNUD, le Comité National Olympique Marocain, les Associations Bouregreg et Ribath Al Fath, l'Union Nationale des Femmes Marocaines (UNFM), l'Association Marocaine d'Aide aux Enfants en Situation Précaire (AMSIP) et la Fédération Royale Marocaine des Sports Aérobic/Fitness. SVP'97 a également le soutien de la Fondation Hassan II pour les Handicapés. Parmi les partenaires de cette manifestation, figurent aussi le Secrétariat d'Etat à la Jeunesse et aux Sports, le Secrétariat d'Etat à la Culture, 2M et Sherazade Conseil.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc