×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Une école d'agents de sécurité à Casablanca

    Par L'Economiste | Edition N°:631 Le 04/11/1999 | Partager


    · C'est la seconde école du genre créée par le même promoteur après celle de Rabat
    · A côté du cycle normal, l'école offre également une formation continue


    L'Ecole Multi-Secours de Casablanca a ouvert ses portes au mois de septembre dernier. Les premiers inscrits au nombre d'une douzaine ont déjà commencé leurs cours. Après une première expérience réussie à Rabat, où l'école est à sa 4ème promotion(1), le fondateur, M. Mohammed Bencheikh, étend son activité à Casablanca. La proximité des usines est un facteur important, puisque la sécurité privée s'adresse aussi aux industriels.
    Le promoteur table pour sa nouvelle école sur le même nombre d'inscrits que Rabat qui accueille une centaine d'élèves. L'Ecole Multi-Secours de Casablanca, dont l'investissement est estimé à 500.000 DH, a démarré beaucoup plus tard que prévu. C'est ce qui explique le faible nombre d'inscrits. Le promoteur dit n'avoir pas eu le temps nécessaire de faire connaître son établissement. Pourtant, le projet a été ficelé depuis plus d'un an. Il ne restait plus que quelques formalités administratives qui ont duré plusieurs mois. L'autorisation n'a été obtenue qu'en septembre dernier, se plaint M. Bencheikh.
    Le fondateur ne perd pas espoir, d'autant plus que la formation est très demandée, dit-il. Dans une villa de 500 m2 à Aïn Sebaâ, il a aménagé des salles de cours et d'autres salles de TP. Il a pris contact avec plusieurs entreprises (futurs employeurs de ses lauréats) pour les sensibiliser à l'utilité de la formation et du rôle de l'agent de sécurité qui va au-delà du simple gardiennage.

    Programme varié


    "Il faut faire la distinction entre un gardien et un agent de sécurité", tient à préciser M. Bencheikh. Contrairement au premier, le second peut intervenir en cas de problème et apporter les solutions nécessaires. Un agent de sécurité bien formé est capable de gérer les problèmes quotidiens liés à la sécurité de l'entreprise sans déranger le patron. Ce qui le différencie du simple gardien qui ne fait que constater le danger sans pouvoir agir.
    Une formation initiale d'au moins un an est indispensable pour devenir un agent de sécurité aux yeux de M. Bencheikh. Au total, un élève doit passer 1.257 heures de formation en première année pour devenir un agent de protection et de sécurité civile privé.
    Les bacheliers ou niveau bac peuvent suivre une formation de deux ans. Ils accumulent alors 2.343 heures de formation sur les deux années pour obtenir un diplôme de technicien chef de protection et de sécurité civile privé.
    Le programme de la formation est axé sur des matières variées. Il s'agit de l'anatomie et la physionomie du corps humain, le secourisme, les techniques de prévention de l'incendie, des notions de mécanique, dépannage électricité industrielle et de bâtiment, communication, anglais, droit. Des études de cas sont également prévues ainsi que des disciplines sportives. Les élèves apprennent en effet les sports de combat et la natation. Ils peuvent se spécialiser s'ils le souhaitent dans le métier de maître-nageur-sauveteur. Le prix de la formation est de 1.000 DH par mois.
    L'école Multi-Secours offre également une formation continue au personnel des entreprises. Le but consiste à les initier à l'utilisation des extincteurs et des robinets d'incendies par exemple. Le promoteur compte déjà parmi ses clients de grandes entreprises telles que Barid Al-Maghrib, Settavex, Cooper Maroc, Makro de Rabat ou encore les centrales thermiques de Jorf Lasfar.

    Hicham RAIQ

    (1) Cf L'Economiste N° 362 du jeudi 22 octobre 1998.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc