×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Europe

    Un pavé dans la marre de la mise à niveau

    Par L'Economiste | Edition N°:289 Le 17/07/1997 | Partager

    Mobilisant des milliers d'experts, la mise à niveau des entreprises accélère son processus. Ne manquant pas de décoiffer plus d'un, la vision d'un bureau d'étude français, dont l'installation au Maroc est en cours, s'appuie sur la formation des patrons


    «Pour les Japonais, la mise à niveau des entreprises est comparée aux escaliers. Pour les balayer, on doit toujours commencer par le haut». Cette phrase dans la bouche de M. Jean François Arménian, directeur de Sodicafrique, cabinet d'étude, claque comme un coup de fouet. Pour lui, la mise à niveau doit provenir de la prise de conscience des industriels, née d'un déclic au cours de visites d'usines à l'étranger. Si les voyages forment la jeunesse, ils forment aussi les patrons. Ainsi, en visitant des entreprises analogues ayant réussi le mise à niveau, les chefs d'entreprise se rendent compte des résultats concrets. Mais ces sorties ne suffisent pas. Elles doivent être accompagnées d'autres actions. Le chantier à ouvrir concerne une nouvelle organisation au sein de l'entreprise par la création de trois services.
    Le premier est le service achat qui permettra de mieux acheter les produits, particulièrement les matières premières, précise M. Arménian, en donnant l'exemple du coton du Bénin dont le prix est multiplié par trois par les intermédiaires. Il estime que les entreprises marocaines doivent acheter directement les matières premières dans les pays producteurs et être au niveau des sociétés européennes qui savent acheter. «Les groupements d'entre-prises doivent exercer des pressions pour que les banques marocaines passent des accords avec les pays africains». Le service achat permettra ainsi de dégager une marge financière supplémentaire sans modifier le prix final. Cette enveloppe sera consacrée à la recherche et à la formation.

    Charnière avec l'Afrique


    Le deuxième service à créer concerne le commerce international. M. Arménian veut anticiper sur les conséquences de l'entrée de la monnaie unique, l'Euro, qui risque de modifier les règles des achats dans les pays d'Afrique. Ces derniers ne manqueront pas de subir des pertes pouvant aller jusqu'à la dévaluation. L'Afrique risque de s'isoler. Pour corriger ces tendances, la mise à niveau doit permettre aux entreprises marocaines de constituer l'alternance et rester l'élément de liaison entre l'Europe et l'Afrique.
    Troisième service: méthode et qualité. Il aura pour conséquence l'amélioration de la compétitivité des entreprises.
    Le directeur de Sodicafrique énumère quatre catégories de mise à niveau. Dans les entreprises avec la participation publique dans le capital, la mise à niveau devra encourager la filialisation pour mieux les privatiser.
    La mise à niveau dans les grandes entreprises se cantonnera à un développement basé sur le transfert de technologies et sur de nouvelles activités. Pour les PME, la mise à niveau implique la réorganisation des services de ces entreprises familiales pour les faire évoluer vers une reconstruction de leur usine. Quant aux PMI artisanales, il s'agit de leur donner les moyens de regrouper leurs services d'achats, de commerce international et de méthode et qualité.
    Sur les fonds Méda destinés à la mise à niveau, M. Arménian avance une approche particulière. Il estime que la structure en charge de ce dossier doit être gérée par une personne ayant un profil forgé par l'expérience de plusieurs entreprises. Ce responsable sera assisté par une équipe dont les membres viennent de différents ministères. Chacun effectue son analyse de la situation et transmet à son ministère de tutelle les modifications à apporter dans le dispositif juridique et réglementaire, indique M. Arménian.
    Le coordinateur peut être européen mais ne devra avoir aucune fonction de décision.

    Carte de visite

    Sodicafrique est une société de conseil, d'étude d'assistance technique et d'organisation. Elle intervient également en partenariat avec des entreprises et des consultants. Sodicafrique a assuré des missions au Maroc, particulièrement dans l'organisation de plusieurs PME, de l'étude et de la réalisation des équipements audiovisuels de la Mosquée Hassan II et l'audit d'entreprises industrielles.

    Mohamed CHAOUI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc