×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Un monde fou

    Par L'Economiste | Edition N°:2177 Le 22/12/2005 | Partager

    . Tué pour harcèlement d’une passagère de métroUn homme d’affaires japonais surpris en flagrant délit d’attouchements sur une jeune femme dans un métro bondé d’Osaka (ouest), est décédé à la suite d’une intervention musclée de passagers en colère. L’homme s’en était pris, selon des témoins, à une étudiante de 20 ans en pleine heure d’affluence mardi dernier dans le métro d’Osaka. Il a ensuite tenté de s’enfuir lors d’un arrêt à une station, mais a été pris en chasse par un policier qui n’était pas en service et trois autres passagers qui l’ont plaqué au sol. L’agresseur a perdu connaissance et est décédé un plus tard à l’hôpital, a indiqué la police qui enquête sur les causes exactes du décès. Un rapport de la police datant de février dernier, a révélé que le harcèlement sexuel dans le métro nippon va croissant avec trois fois plus d’incidents répertoriés qu’il y a huit ans. Selon la police, il y a eu 2.201 cas d’attouchements mais aussi d’agressions plus sérieuses dans les trains en 2004. Un tiers des victimes étaient des lycéennes. Les autorités nippones ont durci les sanctions et mis en place des wagons spéciaux uniquement réservés aux femmes pendant les heures d’affluence le matin.. Des crayons comme cadeau de NoëlOn les croit gâtés et blasés, mais ce que les enfants britanniques inscrivent en tête de leur liste au père Noël, ce sont de simples crayons, a indiqué la poste britannique, qui s’est chargée de dépouiller 750.000 lettres pour le compte du vieux barbu. De plus en plus, les enfants ne se contentent pas d’indiquer leur cadeau préféré, mais, soucieux d’épargner du travail au Père Noël, ils lui précisent où le trouver. «Ils comprennent que le Père Noël est sous pression, donc ils incluent maintenant dans leur lettre des références de catalogues pour l’aider à trouver les jouets qu’ils veulent», explique Patrick O’Neill, de Royal Mail. Derrière les crayons et stylos, viennent les poupées et leurs accessoires (2), puis les jeux vidéo (3), les DVD et disques compact (4), les livres (5), les téléphones portables (6), les produits dérivés de films (7), les vêtements et chaussures (8), les Légo (9). Moins matérialistes, de nombreux enfants demandent au Père Noël d’»aider les autres» et de mettre fin à la guerre et à la famine. D’autres demandent «de la neige», «la fin des devoirs» ou «rencontrer une célébrité».(AFP)

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc