×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Un Marocain prend de l'altitude chez Boeing

    Par L'Economiste | Edition N°:644 Le 23/11/1999 | Partager

    ·A 27 ans, Mounir Ihssane accède au poste de directeur Marketing de Boeing pour le Maghreb, l'Arabie Saoudite, le Madagascar, l'Ile de la Réunion et le Gabon

    Tout petit, il rêvait d'être aux commandes d'un avion, mais il a largement de quoi compenser aujourd'hui. Mounir Ihssane 27 ans, ingénieur aéronautique chez Boeing, vient d'être promu directeur Marketing pour la région du Maghreb. A ce titre, il a aussi en charge le suivi du compte Maroc. Ses responsabilités s'étendent à une kyrielle d'autres pays: l'Arabie Saoudite, l'Ile de la Réunion, Madagascar et le Gabon. Le pays de Haj Omar Bongo lui a été greffé suite à de nombreuses missions qu'il y avait menées pour donner un coup de main à ses camarades de vente. Ses chefs l'avaient désigné pour sa maîtrise du français. Et c'est pour maintenir la continuité d'un dossier qu'il connaît qu'ils lui ont demandé de suivre ce pays. "Mon rôle", explique-t-il d'une voix posée, "est d'assurer la continuation des relations avec les clients et d'être la courroie de transmission pour toute demande d'information sur le plan technique, marketing, le trafic aérien et assister les compagnies à affiner leur business-plan".
    L'ascension de cet enfant de Salé a été fulgurante à Seattle. Arrivé chez le numéro un mondial de l'aéronautique il y a trois ans, Mounir a rapidement gravi plusieurs échelons. Mais il dit ne s'être jamais fixé de plan de carrière. L'un des premiers projets auxquels il avait participé est la définition du poids maximal du Boeing 757-300. C'est le moment le plus fort de ma carrière, confie-t-il.
    Imprégné de l'esprit Boeing jusqu'au bout des ongles, Ihssane s'identifie à son employeur et parle de "compatriotes" quand il fait allusion à ses collègues: "C'est une fierté de travailler pour Boeing", non seulement par la taille de l'entreprise, mais aussi pour tout ce que représente la technologie qu'elle exploite et ses bienfaits sur le progrès de l'humanité. "Il ne faut pas oublier que c'est l'avion qui a permis de rapprocher les régions les plus éloignées du globe", souligne-t-il.
    Avant ses nouvelles fonctions, le tout nouveau directeur Marketing pour le Maghreb de Boeing séjournait deux fois par an au Maroc. Ses nouvelles fonctions l'y conduiront plus souvent, se réjouit-il d'avance. Même s'il est marié à une Américaine et malgré les longues années passées au pays de l'Oncle Sam, il tient à ses racines: "Sur le plan culturel, je peux danser sur les deux pieds".
    Mounir Ihssane est parti poursuivre des études aux Etats-Unis il y a dix ans, après avoir obtenu son bac sciences math au Lycée Moulay Youssef à Rabat. Sa mère n'a pas hésité un instant pour répondre aux voeux de son fils qui voulait les "States". L'adaptation n'était pas difficile, car j'étais encore très jeune (17 ans), explique-t-il. Etudiant brillant à l'Université de Wuchita dans le Kansas, il tape à l'oeil de la Direction de l'Université qui lui propose une bourse pour financer en totalité son Master. Parallèlement, il assure des cours à l'Université, ce qui lui permit de devenir autonome financièrement. Il publie entre-temps plusieurs articles sur l'ingénierie et des analyses techniques et financières sur l'investissement dans l'aérien.
    Mounir Ihssane est l'aîné d'une famille de deux enfants. Son frère vit aussi aux Etats-Unis où il a fait des études de génie électrique. Il est employé (ingénieur) au groupe Cisco, un des leaders mondiaux des télécommunications.
    Encore tout petit, Mounir perd son père dans un dramatique attentat en 1973 à Rome, lorsqu'un commando palestinien ouvrit le feu sur des passagers d'un avion de ligne américain. Son père, alors secrétaire d'Etat chargé de la Jeunesse et des Sports revenait d'une mission en Italie. L'aîné des Ihssane parle encore aujourd'hui de l'événement avec beaucoup d'émotion: "Mon père est mort très jeune, à 34 ans". Lui, le premier fils se jura de "se surpasser dans tout ce qu'il entreprendra" pour honorer la mémoire de papa. Un cross-country est organisé chaque année dans une des villes du Maroc en souvenir de l'ancien secrétaire d'Etat aux Sports. L'édition de cette année a eu lieu hier dimanche 21 novembre à Salé «au pays» des Ihssane. "La manifestation est un symbole important pour toute la famille", concède le jeune Mounir qui s'y investit beaucoup. Pour l'édition de 99, il a obtenu de son employeur un soutien matériel certes symbolique à l'organisation. Le constructeur aéronautique américain a pris en charge les prix qui seront distribués aux vainqueurs. Le geste est très apprécié par Mounir Ihssane qui y voit une volonté de Boeing de nouer des relations durables au-delà du simple cadre de business avec le Maroc. Les Américains parlent de friendly company.

    Abashi SHAMAMBA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc