×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Un label international de l’épargne solidaire en Europe

    Par L'Economiste | Edition N°:2419 Le 11/12/2006 | Partager

    . Un placement financier devra réunir 6 conditions pour son obtention Un label international de l’épargne solidaire, ainsi que des indicateurs permettant de mesurer l’évolution du secteur en Europe, ont été créés dans le cadre du projet Fineurosol porté notamment par l’association française Finansol, a indiqué Finansol le 7 décembre. Un placement financier devra réunir 6 conditions pour obtenir ce label et être considéré comme un placement solidaire. Sont concernés les produits d’épargne, d’investissement et de dépôt. Parmi les critères retenus, les placements financiers devront «favoriser la cohésion sociale», «prévoir des mécanismes de solidarité sur le capital et/ou sur les revenus» et s’inscrire dans une démarche socialement responsable». Une gestion transparente ainsi que des «conditions financières honnêtes et non exagérées» sont aussi requises. La mise en place de ce label permettra par ailleurs d’établir des indicateurs mesurant au niveau européen l’encours de l’épargne solidaire, sa répartition, le nombre de produits répertoriés ou encore le nombre de souscriptions. Le projet Fineurosol a été mis en place en 2005. Bénéficiant du soutien financier de la Commission européenne, il a pour ambition de renforcer la visibilité des produits d’épargne solidaire et d’accroître la crédibilité du secteur. L’Allemagne, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni sont partenaires de ce projet. Par ailleurs, une campagne de sensibilisation, un manifeste et enfin un meeting le 6 décembre soir à Paris: l’économie solidaire, développée notamment par les entreprises d’insertion, veut se faire connaître, et doubler ses activités d’ici à 5 ans, selon les organisateurs de ce «rendez-vous citoyen». Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc