×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Un couple de peintres new-yorkais expose à Casablanca

    Par L'Economiste | Edition N°:2174 Le 19/12/2005 | Partager

    . Lors d’un séjour au Maroc en août dernier, ils ont réalisé des peintures de voyage. Un bon coup de promo pour le Maroc «AU 9», salon de coiffure… et galerie d’art, abrite depuis mercredi dernier, et jusqu’au début de février, une exposition de tableaux originaux. Il s’agit des œuvres réalisées par un couple new-yorkais, Ro Lohin et Kevin Wixted. Saïd Tlemçani, le patron de la galerie, les a rencontrés à l’occasion d’un voyage à New York et les a invités à découvrir le Maroc. En août dernier, ce fut chose faite. Casablanca et Marrakech, qu’ils ont beaucoup appréciées et qu’ils ont trouvées «exotiques», ont constitué pour eux une source d’inspiration et ils réalisèrent des tableaux, des peintures de voyage. Kevin Wixted a ainsi peint de beaux tableaux de casbahs. Son épouse, Ro Lohin, elle, a peint des scènes représentant des femmes marocaines en mouvement. De toute évidence, le Maroc les a fascinés et ils comptent bien y revenir souvent. D’ailleurs, ils ont fait le déplacement à l’occasion du vernissage de leur exposition. «A New York, nous faisons la promotion du Maroc, nous en parlons beaucoup à nos amis, pour leur donner envie de le découvrir», ont-ils déclaré le jour du vernissage le 14 décembre.Kevin Wixted est un grand amateur de l’architecture verticale de sa ville. L’un de ses tableaux représente les hautes tours de Manhattan, d’autres constituent des improvisations de villes imaginaires. Il aime à peindre de complexes plans de cités modernes, à travers lesquels il exprime la quête d’harmonie inhérente à l’homme. Sa peinture s’inspire en fait de plusieurs tendances, la Renaissance, l’architecture moyen-orientale, le surréalisme et le cubisme, entre autres. Bien connu aux Etats-Unis, il expose à New York et Boston, mais aussi en Californie à Santa Monica, San Diégo et Las Vegas. L’Unesco a publié un portfolio sur son travail à Paris en 2004.Ro Lohin, elle, est ce que l’on pourrait appeler un peintre figuratif. Elle s’inspire notamment de paysages, de natures mortes ou même de portraits. A travers une utilisation intense de couleurs savamment combinées, elle exprime à travers ses toiles beaucoup de vie, de sensualité, d’émotion. Ro Lohin expose régulièrement ses œuvres dans diverses galeries new-yorkaises, The Kouros Gallery, The Gallery Schlesinger…Elle expose aussi bien dans sa propre galerie, The Lohin Geduld Gallery et est régulièrement invitée dans toutes les grandes villes américaines et dans plusieurs pays d’Amérique latine, spécialement au Mexique.Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc