×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Transport maritime: Une reprise se profile

    Par L'Economiste | Edition N°:3345 Le 23/08/2010 | Partager

    . Tiré par le commerce mondial et la hausse des taux du fret. Les grands groupes au vert«Le pire de la crise pourrait être passé», selon certains dirigeants de compagnies maritimes. Pour eux, le climat général de l’économie semble se présenter sous de meilleurs auspices. Après la contraction historique de 2009, le commerce mondial repart (+ 9,5% en 2010 après une chute de 12% en 2009 selon l’OMC) et le transport maritime devrait en profiter. La reprise au premier trimestre de 2010 a été insuffisante pour permettre un retour aux niveaux d’avant la crise, dit le dernier rapport de l’OMC (Organisation mondiale du commerce). Ces auteurs prévoient que la reprise se poursuivra en 2010 par rapport aux faibles niveaux de 2009. Ce qui devrait inverser, mais en partie seulement, l’effet de la contraction des échanges. L’OMC avait regretté les distorsions causées par les taxes, qui influencent les prix mondiaux et qui affectent la répartition des profits entre importateurs et exportateurs.Les grandes firmes confirment cette tendance positive. C’est le cas de Moeller-Maersk, premier groupe industriel danois en chiffre d’affaires. Après le gros grain essuyé en 2009, le groupe a présenté des chiffres au vert, grâce notamment aux performances de sa filiale Maersk Line. En effet, le résultat net semestriel du groupe s’est affiché à 1,92 milliard d’euros, contre une perte de 490 millions sur la même période. Dans le même temps le chiffre d’affaires a bondi de 20%, à 20,6 milliards d’euros, dont 9,4 milliards dus à l’activité de la compagnie maritime. Porté par le redressement spectaculaire du transport de conteneurs, la compagnie maritime (14,6% du marché mondial) a largement contribué au redressement des comptes du groupe. Avec un résultat net de 926 millions d’euros, Maersk Line a effacé l’affront de ses premières pertes, en près d’un demi-siècle, enregistrées lors des six premiers mois de 2009. La hausse des taux de fret de 31% et l’amélioration du commerce mondial ont dopé les comptes du groupe. Toutefois, le discours est teinté de prudence. Si le groupe danois s’attend à un bon second semestre, il souligne que des «incertitudes significatives» pèsent sur le dernier trimestre de l’année. Dans cette optique, Maersk va continuer à réduire ses dépenses d’environ 500 millions de dollars. Le vent de reprise a également profité aux compagnies maritimes asiatiques. Neptune Orient Lines, propriétaire de la plus grande flotte de porte-conteneurs d’Asie, a annoncé ses premiers profits en sept trimestres. Bloomberg note également que la compagnie coréenne Hanjin Shipping et Orient Overseas International de Hongkong ont annoncé également des résultats positifs. F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc