×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    Toyota se renforce à l'étranger

    Par L'Economiste | Edition N°:242 Le 08/08/1996 | Partager

    La dépréciation du Yen ne modifie en rien la politique de globalisation de Toyota. Le constructeur automobile japonais est décidé à continuer son expansion en dehors du Japon. La part de la production effectuée à l'étranger est censée atteindre 65% en 1998. Cette part est passée de 48% en 1994 à 58% en 1995. Cette politique de globalisation est accompagnée d'un renforcement en personnel et en pouvoir des quartiers généraux américain et européen.

    En outre, Toyota vient d'effectuer un investissement de l'ordre de 200 millions de Livres (1£GB=13,25DH) pour augmenter sa production à 200.000 voitures par an. Cet investissement permettra de porter l'effectif à 3.000 salariés durant les deux prochaines années. M. Iwao Okijima, vice-président exécutif du premier constructeur automobile japonais, souligne que le groupe "se bat pour maintenir à 40% sa part de marché et atteindre un volume de 2,5 millions de véhicules par an".

    De plus, il vise à accroître ses ventes de 50% au terme de l'an 2000, en atteignant 600.000 unités par an. Pour réaliser cet objectif, Toyota table sur la levée en cours des restrictions sur les importations japonaises, l'européanisation de ses produits associée à l'accroissement des capacités de production du groupe en Grande-Bretagne.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc