×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme: Les projets immobiliers en cours

    Par L'Economiste | Edition N°:310 Le 25/12/1997 | Partager

    Les investissements dans l'immobilier touristique se poursuivent en 1997 mais accusent une baisse. Les nouveaux projets nécessitent une enveloppe de 373 millions de DH. Ils concernent pour une grande part des projets moyen standing. Au total, ce sont près de 110 projets qui sont en chantier


    Les investissements im-mobiliers dans le secteur touristique accusent le coup de la crise en volume. Néanmoins, la situation n'est pas uniforme. Un rattrapage s'effectue dans le moyen standing. Les investissements de 1997 visent également à combler le déficit dans l'offre en auberges et campings-caravanings.
    Au cours des neuf premiers mois de l'année en cours, la Direction des Aménagements et des Investissements a accordé 27 agréments définitifs totalisant un investissement de près de 373 millions de DH. Ce chiffre est en baisse de 29% par rapport à l'année 1996 où 526 millions de DH ont été investis.
    Fait important: l'arrêt de construction de complexes touristiques. L'année est caractérisée par l'absence d'investissement dans cette catégorie.
    Le recul des investissements ne concerne pas toutes les catégories du projet.
    Les hôtels et les complexes touristiques laissent place aux auberges et aux campings-cara-vanings.
    Durant l'année 1997, 3 nouvelles auberges sont mises en chantier pour une capacité globale de 156 lits et 2 campings pour une capacité de 48 places. Le premier nécessite une enveloppe de 12 millions de DH et le second 3,9 millions. C'est à ce niveau que l'offre fait défaut.

    Même en baisse, ce sont les projets hôteliers qui arrivent en tête avec 18 unités en 1997 pour une enveloppe de 304,5 millions de DH. Ils occupent ainsi la première position avec 82% de l'investissement. En capacité, il s'agit de 1.440 lits supplémentaires sur le marché, concentrés dans les hôtels 4 étoiles puis les 2 et 3 étoiles.
    Outre celles à tradition touristique, les investissements concernent également de petites villes.
    · Agadir totalise une douzaine de projets. Parmi eux figure un casino. Dans la catégorie 3 étoiles, 3 résidences touristiques sont en cours de réalisation pour une capacité totale de 228 lits. Les autres projets englobent un village de vacances 4 étoiles et une auberge 2 étoiles. Concernant les hôtels, les nouveaux investissements portent sur 4 hôtels, dont une extension pour un 5 étoiles. Le reste est composé d'un 4, 3 et une étoile.
    · C'est Casablanca qui connaît le plus grand nombre d'investissements, soit 18 projets. Ils contiennent 3 résidences touristiques, 2 complexes et 7 hôtels. Le reste est constitué de travaux d'immobilier touristique en cours de rénovation ou d'extension. Ces projets sont classés en dessous de 4 étoiles.
    · Dans la ville d'Er-rachidia, ce sont 4 projets qui sont prévus. Ils sont compo-sés de 2 hôtels dont un de 4 étoiles, une auberge et une résidence touristique de 1 étoile.
    · Fès compte 7 projets et 252 lits supplémentaires. Parmi eux figurent un complexe touristique, une auberge et des hôtels.

    · Ifrane totalise 3 projets d'une capacité de 668 lits. L'un d'eux est l'extension d'un hôtel 3 étoiles. Les nouveaux investissements concernent un village de vacances et un hôtel.
    · A Marrakech, ce sont 10 projets dont il est question. Ils sont constitués de 2 résidences, 2 villages et un complexe touristique. Ils compren-nent aussi 5 hôtels dont la plupart sont des 4 étoiles.
    · A Ouarzazate, les investissements concernent 9 projets. La liste comprend un village de vacances, 7 hôtels et un motel. La capacité supplémentaire est de 860 lits.
    · A Rabat, les nouveaux projets d'immobilier touristiques se chiffrent à 6. Ils sont constitués de 5 hôtels et une résidence touristique.
    · Dans le Nord, les villes de Tétouan et Tanger couvrent 19 projets. Bien que Tanger soit sinistrée en termes de tourisme, les nouveaux investissements foisonnent. 3 hôtels et 2 résidences touristiques supplémentaires sont prévus. A côté de cela, les travaux de rénovation et d'extension de 2 hôtels sont en cours. La capacité totale supplémentaire est de 998 lits. Dans les nouveaux projets figurent 2 hôtels 5 étoiles, dont un de 600 lits.
    A Tétouan, outre l'extension d'un hôtel 4 étoiles, les investissements visent la création de 3 hôtels, 2 complexes, une résidence touristique et un village de vacances. La capacité totale est de 2.410 lits.

    Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc