×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Taslif concrétise l’absorption de sa filiale Salaf

    Par L'Economiste | Edition N°:3339 Le 12/08/2010 | Partager

    . La mesure effective fin septembre. 9 actions Taslif pour 20 titres Salaf. Les implications stratégiques…Le secteur du crédit à la consommation n’échappe pas à la course à la taille critique. Taslif est sur le point de parachever l’absorption de sa filiale Salaf. «Dans les faits, les sociétés sont déjà intégrées. Reste seulement le volet juridique pour clore cette fusion-absorption, ce qui se fera à l’Assemblée générale extraordinaire du 21 septembre», souligne Adil Benzakour, directeur général de Taslif. Ainsi, une fois l’absorption juridiquement effective, Salaf sera radiée du registre de commerce.L’acquisition de Salaf s’est faite suite à l’augmentation de capital de 200 millions de DH début 2008 qui a été réservée à CNIA Saada, lui permettant ainsi de devenir majoritaire. Sur ce montant, 150 millions ont été affectés à l’acquisition de Salaf, et les 50 millions restants pour des investissements opérationnels (refonte du système d’information, aménagement des locaux…). «Initialement l’opération devait se concrétiser fin 2009, date à laquelle nous avons pris connaissance de la nouvelle loi de Finances 2010 qui donnait un avantage fiscal en matière de fusion. Ce qui nous a poussé à reporter l’opération à janvier 2010», poursuit Benzakour.Sur un plan opérationnel, Taslif et sa filiale sont déjà intégrées l’une à l’autre. Elles exploitent le même système d’information, travaillent avec les mêmes équipes et le même réseau.Les actions Taslif ont été valorisées à 434,61 DH, alors que celles de Salaf ont été estimées à 196,43 DH chacune. Ce qui se traduira sur un plan pratique par l’échange de 9 actions Taslif pour 20 titres Salaf.Ce regroupement devrait permettre à la société de crédit à la consommation d’étendre sa couverture géographique, en capitalisant sur les effets de synergie offerts pas le réseau de CNIA Saada. Un impact est également attendu sur le positionnement produit. Jusque-là, Taslif est spécialisée dans les crédits avec retenue à la source, contractés exclusivement par les fonctionnaires, les retraités de la fonction publique et de la fonction privée (CIMR, CMR et CMT). Suite à la fusion, l’activité sera étendue au financement de véhicules. La société a également l’ambition de mettre à profit son nouveau système d’information et le réseau de son actionnaire de référence, pour atteindre de nouvelles cibles: crédit revolving et les produits alternatifs.Othmane ZAKARIA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc