×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Souss/Incendie
    Imouzer reboisé dès mars prochain

    Par L'Economiste | Edition N°:3345 Le 23/08/2010 | Partager

    . Distribution de denrées alimentaires à plus de 200 ménages . 24 t d’aliments de bétail au profit d’une centaine d’éleveursLA localité d’Imouzzer Ida Outanane continue de panser ses plaies suite à l’incendie qui a récemment ravagé la zone. Mohamed Boussaid, wali de la Région Souss-Massa-Draâ a constaté de visu en fin de semaine dernière lors d’un déplacement sur les lieux l’étendue des dégâts provoqués par le feu dans les forêts de thuya et de chêne vert. Rappelons que plus de 400 ha ont été totalement détruits par le feu. Un fait qui a montré qu’il suffisait de peu pour qu’un incendie se déclenche dans la zone. C’est, en effet, un cultivateur qui s’activait dans son verger de caroubiers qui a été malencontreusement et involontairement à l’origine du feu en ce dimanche 1er août vers 14 h alors qu’il se préparait du thé. «Il y a de nombreuses leçons à tirer de ce qui s’est passé et la première est de renforcer la prévention et la sensibilisation auprès des habitants de la localité», souligne Mohamed Boussaid. La mobilisation générale de plusieurs départements a été exemplaire pour faire face au sinistre. Plus de 500 hommes étaient sur le terrain, appuyés par neufs avions de la Gendarmerie royale et des Forces royales air mobilisés, quatre jours durant pour éteindre le feu. Aujourd’hui cet élan de solidarité envers la contrée et sa population s’est manifesté par des gestes de générosité. Le wali de la région a présidé une opération de distribution de denrées alimentaires au profit de 200 ménages indirectement touchés par l’incendie. De son côté, l’Office régionale de mise en valeur agricole de Souss-Massa-Draâ a alloué à la zone touchée 24 tonnes d’aliments de bétail au profit d’une centaine d’éleveurs. Des familles dont les revenus dépendent essentiellement de l’élevage. De l’avis d’un professionnel de l’agriculture, fort heureusement les pertes économiques dans la localité sont limitées. D’après le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, le couvert végétal des arbres de thuya parcouru par le feu dans cette région ne représente que quelque 0,06% de la superficie forestière nationale de cette espèce, soit une infime partie du patrimoine forestier national. Le végétal brûlé devrait reprendre pour certaines espèces dès l’année prochaine et pour d’autres dans deux ou trois ans. En attendant, pour le reboisement des sites touchés, la plantation de 5.000 plants de caroubiers est déjà envisagée dès février et mars prochains.De notre correspondante, Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc