×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Souss/Agriculture: Du concret pour le Plan Maroc vert

    Par L'Economiste | Edition N°:3345 Le 23/08/2010 | Partager

    . Plusieurs projets en phase de démarrage . Des investissements de plus de 4 milliards de DH. 32.400 personnes en bénéficieront Le Plan Maroc vert était au cœur du débat lundi dernier lors du Conseil d’administration de l’Office régional de mise en valeur agricole du Souss-Massa-Draâ. La rencontre présidée par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime était l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement du plan agricole régional. Un bilan qui peut se targuer d’être positif à la lecture des chiffres annoncés. En effet, en un an à peine, près de 90% des investissements envisagés dans le cadre du pilier I sont en phase de démarrage. Selon Abderrahmane Hilali, directeur régional de l’ORMVA Souss-Massa- Draâ, dans cette catégorie, neuf projets, d’une valeur de 4,36 milliards de DH sont validés et financés. Pour la plupart, ils sont au stade de validation du contrat d’agrégation ou de la signature de la convention d’agréation. Un des neufs projets retenus est même au stade d’exécution. Il s’agit de la création d’un verger d’agrumes par la plantation de 400 ha de la variété Nadorcott dans la province de Taroudant dans la commune d’Aoulouz par 74 agrégés réunis dans un groupement d’intérêt économique. Toujours dans la filière agrumes, d’autres projets sont sur les rails. Parmi eux, des chantiers initiés par la coopérative Copag dans la province de Taroudant. La nature de l’agrégation de l’un d’eux, consiste en l’implantation d’une unité de valorisation. La structure devrait entrer en activité en 2012/2013. Ce sera la troisième du genre, la coopérative Copag disposant déjà de deux unités de conditionnement et de stockage des agrumes qui assurent la valorisation de la production des agriculteurs, membres de la coopérative. Pour ce nouveau projet ce sont 118 agriculteurs agrégés et 5.900 ha 100% irrigués qui sont mobilisés. Aussi l’investissement à réaliser consiste en la plantation et équipement en irrigation localisée de 2.800 ha d’agrumes durant les cinq premières années du projet. Pour l’heure la convention d’agrégation a été signée et les contrats d’agrégation sont en cours de validation. Il en est de même aussi pour d’autres projets dédiés également aux agrumes tel celui initié par Pack Souss qui vise l’intensification et la valorisation des agrumes. L’entreprise qui œuvre dans le secteur agrumicole et particulièrement dans le conditionnement et l’exportation des agrumes va assurer l’encadrement technique mais également l’approvisionnement des adhérents de tous les moyens de production ainsi que la formation des producteurs et de leurs techniciens dans divers domaines sans oublier la généralisation de l’informatisation des domaines. Le tout au profit de 134 agrégés réunissant une superficie de 2.913 ha 100% irrigués. Outre le développement de l’agrumiculture, il est question également de valorisation de la production de la rose à parfum à Kelaât Mgouna, mais aussi d’amélioration de la production des élevages laitiers ainsi que de production de viandes rouges et de viandes blanches dans d’autres localités. Un programme de 52.170 têtes de bétail plus 2 millions de poulets, indique-t-on du côté de l’Ormva. En termes d’agrégés sur les neufs projets sur les rails, ce sont 13.959 agriculteurs au total qui sont concernés pour une superficie totale de 11.640 ha. Soulignons également que sur le plan investissement, la contribution du privé est de 3,46 milliards de DH sur les 4,3 milliards de DH qui seront investis à terme dans les neufs projets retenus.Le pilier II est aussi sur la bonne voie. Huit projets sont déjà retenus pour un investissement de 249 millions de DH. Des projets d’intensification des cultures végétales et d’élevage animale (culture de cactus, amandiers, palmiers dattiers oliviers, élevage de caprins, apiculture, arganiers) sur une superficie totale de 19.935 ha autour desquels sont mobilisés 18.448 agrégés. La situation des ressources en eau étant un facteur incontournable de la réalisation des objectifs du plan agricole régional, les discussions des participants au CA de l’Ormva Souss-Massa-Draâ ont aussi focalisé lundi dernier sur le sujet. La question est de taille dans une région qui a connu pendant longtemps un stress hydrique et qui n’est toujours pas à l’abri. Aussi, pour faire face à cette contrainte, il est prévu de convertir les surfaces irriguées dans leur totalité au «goutte à goutte». Le chantier tient à cœur à Aziz Akhannouch qui est l’initiateur, rappelons-le, de la convention cadre pour la préservation des ressources en eau. Déjà du temps où il était président du Conseil régional du Souss-Massa-Draâ, il avait souligné, au moment de la signature du contrat de nappe, l’intérêt de la rationalisation de l’utilisation de l’eau. «L’avenir de l’agriculture dans le Souss dépend de la façon avec laquelle la problématique de l’eau sera traitée et réglée. Or, dans cette région nous disposons aussi bien des meilleures ressources humaines que des meilleures ressources naturelles du Royaume».


    Perspectives 2011

    Des projets du pilier I sont déjà dans le pipe pour l’année à venir. En effet quatre agrégations sont en cours de validation. Ils sont porteurs de 855 millions de DH d’investissement. Au niveau du pilier II, au programme encore le développement de la production végétale dont le safran, l’amandier et les plantes aromatiques. Sans oublier le caroubier et l’arganier. A tout cela s’ajoute l’intensification de la production animale. Ainsi au total 19 projets d’une valeur de plus de 656,51 millions de DH sont retenus. Ils seront réalisés au profit de 50.049 bénéficières.De notre correspondante, Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc