×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:260 Le 26/12/1996 | Partager

    · L'ONCF en panne d'imagination
    Les trains assurant le trajet Rabat-Casablanca-Aéroport Mohammed V ont été supprimés mercredi dans la matinée. La Direction générale de l'ONCF le savait et n'a pas pris de disposition particulière pour assurer le voyage aux milliers de personnes ayant payé l'abonnement mensuel de la navette quotidienne pour se rendre à leur lieu de travail. Pourtant, cet Office dispose d'un parc d'autocars du personnel pouvant être mobilisés pour transporter les usagers de la navette à l'image de la desserte de villes ne disposant pas de gare. Résultat de cette suppression de trains: les voyageurs se sont tournés massivement vers la gare routière d'El Kamra de Rabat. La foule jouait du coude et se bagarrait pour accéder à une place dans les grands taxis. Entassés à quatre à l'arrière du taxi, des femmes n'ont pu éviter d'être «comprimées» et «enlacées de force».

    · Les droits de l'enfant sept ans après
    Le Maroc vient officiellement d'entériner la convention relative aux droits de l'enfant. Le BO du 19 décembre reprend intégralement le texte ainsi que celui de la convention contre la torture et les traitements inhumains, elle aussi ratifiée par le gouvernement. Ces deux conventions avaient été adoptées respectivement depuis sept et douze ans par l'Organisation des Nations Unies.
    La ratification de ces deux textes figurait en bonne place des requêtes des ONG des droits de l'Homme et de l'assistance à l'enfance au Maroc.

    · Repos biologique sans bruit
    Décidément les Européens, champions de la liberté sexuelle, ne veulent pas laisser les poissons se reproduire. Après avoir bataillé pendant une année pour arracher 2 mois supplémentaires de repos biologique, les professionnels marocains ont obtenu gain de cause auprès des officiels marocains, européens et plus particulièrement espagnols. Ces derniers vont avoir la lourde tâche de convaincre ceux qui exploitent directement les fruits de la mer de la nécessité d'être plus souples avec ces pauvres poissons.

    · Maroc-Chine
    La visite du vice-ministre chinois des Affaires Etrangères va donner un nouveau souffle aux échanges économiques des deux pays. A l'actif de la coopération bilatérale figure la réalisation d'infrastructures sportives, notamment le complexe Moulay Abdellah de Rabat. Des opportunités existent notamment dans les domaines de la santé, de l'agriculture, de l'énergie et des mines.

    · Mme Bonino, l'Européenne de l'année
    Succédant à M. Helmut Kohl, Mme Emma Bonino est désormais l'Européenne de l'année. Elue lundi 23 décembre par un jury international présidé par M. Jacques Delors, Mme Bonino est connue au Maroc pour avoir présidé la délégation européenne lors des négociations sur l'accord de pêche entre le Maroc et l'Union Européenne. C'est d'ailleurs son «courage, sa détermination dans les diverses tâches dont elle est responsable au sein de la Commission, notamment la pêche, l'aide humanitaire et la politique des consommateurs» qui lui ont valu ce titre.

    · Mastro!
    Le plus célèbre latin-lover de cette fin de siècle s'est éteint. Un hommage à la fois discret et émouvant a été rendu à Marcello Mastroianni. Acteur fétiche de Fellini, il était l'une des figures les plus célèbres du cinéma. La carrière de Mastroianni, avec plus de 160 films, est également inséparable de Visconti, Antonioni, Ferreri, Scola, Boorman, Taviani et bien d'autres. Ce séducteur et dompteur de femmes a tiré sa révérence, entouré de Catherine Deneuve, qui fut sa compagne, et de sa fille, Chiara Mastroianni. «Ce sont mes vingt ans, toute ma jeunesse, qui s'en vont...», dira Sophia Loren.

    · L'Asie au top 50 de la contrefaçon
    Un million de jouets ont été saisis par les services français anti-contrefaçon, en Bretagne, en Alsace et dans le Sud de la France. Les objets saisis sont détruits. Cette année, pas de jouets contrefaits dans la hotte du Père Noël.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc