×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:229 Le 09/05/1996 | Partager

    · Polémique autour d'un mémorandum

    La presse des partis de la Koutla s'est déchaînée sur la personne du Pr Mustapha Sehimi qui, à ses yeux, avait commis le "péché" de commenter un projet de mémorandum que la Koutla avait transmis au Cabinet Royal. Elle l'accuse d'être manipulé par un parti clandestin.
    Réponse du "Quotidien du Maroc": les appareils de ces partis sont ainsi irrités que leurs militants -apparemment hors du coup- et le public ont découvert le contenu de ce document dans la presse indépendante et non dans celle des partis.

    · Le Conseil de l'Ordre des Pharmaciens sort de son mutisme

    Le Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens s'exprime pour la première fois depuis le déclenchement des poursuites judiciaires engagées contre M. Moncef Abderrazik, puis sa condamnation. Le conseil rappelle que les médicaments périmés ne sont pas concernés par le texte interdisant la détention sans motif légitime de produits atteints par la péremption. L'Ordre estime également que la détention de médicaments périmés est une fonction sui generis du pharmacien, qu'il soit industriel-importateur, grossiste-répartiteur ou officinal, et qu'elle relève donc de l'exercice légal de la profession pharmaceutique. Seule, conclut le Conseil, la responsabilité du laboratoire fabricant reste engagée quant à la conformité ou non des échantillons importés dans le cadre de l'appel d'offres de l'Institut Pasteur du Maroc.

    · Karim Alami décroche Atlanta

    Lancé sur la dynamique de sa victoire sur l'Américain Michael Chang en demi-finales et tête de série numéro un du tournoi, Karim Alami est allé jusqu'au bout en remportant le premier tournoi de sa carrière. Le tennisman du RUC de Casablanca est classé désormais à la 52ème place à l'ATP. Le plus important sera de capitaliser la confiance acquise grâce à cette victoire, qui, sans minimiser le mérite du champion, entre dans la logique des performances d'un tennisman professionnel.

    · Architecture: Une exposition de grands noms

    Des maquettes et des dessins d'architectes de renommée mondiale seront exposées à l'Institut Français de Casablanca. Il s'agit notamment de Rachid Andaloussi, Ely Azagury, Patrick Collier, Aziz Lazrak, Rachid Ouazzani et Abderrahmane Sijelmassi.
    Sponsorisée par le magazine Maisons du Maroc, l'exposition est organisée par Amerentine Collier, élève au Lycée Lyautey, dans le cadre d'un projet d'études.

    · La Santé Publique malade de grèves

    Le personnel de la Santé publique a débrayé de nouveau durant deux jours (les 8 et 9 mai). Plusieurs revendications ont été formulées et qui restent, selon les grévistes, sans aucune réponse. Ce sont finalement les patients qui font les frais de la maladie de la Santé Publique.

    · Hyatt Marinasmir bientôt ouvert

    L'hôtel Hyatt Regency Marinasmir ouvrira ses portes à la clientèle à partir de cet été. C'est le troisième établissement exploité par la chaîne au Maroc après les unités de Casablanca et de Rabat.

    · Mines: Le massacre continuera

    La conférence sur les mines anti-personnel qui a clôturé ses travaux vendredi dernier à Genève s'est achevée sur un constat d'échec. Au nom d'intérêts pécuniaires, les pays producteurs rejettent pour l'instant l'idée de l'arrêt définitif de la fabrication de cette arme redoutable. Pendant ce temps, les mines anti-personnelles tuent ou blessent chaque année 15.000 personnes dans le monde, en grande majorité des civils.

    · 2 Unlimited se séparent au Maroc

    Les mélomanes sont aux anges. Et pour cause: 2 Unlimited, un des plus grands groupes de dance music à travers le monde, se produit pour la dernière fois... au Maroc.
    Leur passage a été organisé par Hyatt Regency Casablanca en collaboration avec la société Event' Com. Une soirée musicale sera donnée à cet effet le samedi 11 mai au Black House. Par la même occasion les membres du groupe annonceront leur séparation.



    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc