×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:227 Le 25/04/1996 | Partager

    · Froid dans le dos
    Le ministre de la Justice et des Droits de l'Homme, M. Amalou, recevait la semaine dernière le ministre chinois de l'Intérieur. Les pratiques chinoises en matière de justice et de droits de l'Homme sont un domaine connu du ministre marocain, qui en février dernier avait déclaré à L'Economiste, à propos des méthodes de lutte contre la contrebande, que "les Marocains ont de la chance. En Chine, on fusille". Déclaration qui avait d'ailleurs suscité l'étonnement réprobateur de M. Driss Basri.

    · Intérimaire
    Moulay Driss Alaoui M'Daghri, ministre de la Communication, fait partie de la délégation officielle du Haj. Il ne pouvait donc pas présider l'ouverture de l'Université d'Eté de la Communication à Ifrane, le mercredi 24 avril 1996. Question: qui va le remplacer? Un représentant du Ministère de l'Intérieur, disaient les mauvaises langues. Elles se sont trompées. C'est le ministre des Habous et des Affaires Islamiques qui a assuré l'intérim. L'autre grand rendez-vous que manquera, peut-être, le ministre de la Communication, est la nomination et l'installation du futur directeur général de 2M, qui normalement devrait intervenir la semaine prochaine. Mauvaises langues, au travail!

    · Protocole d'accord USIB-GPBM
    Après une série de rencontres, la négociation entre le Bureau Fédéral de l'Union Syndicale Interbancaire et la présidence du GPBM a abouti:
    - à l'augmentation mensuelle des salaires: 365 DH, jusqu'à la classe VII incluse, avec effet rétroactif au 1er janvier 1996;
    -au régime de retraite complémentaire: à partir de la classe VIII incluse, par capitalisation au taux de 2% de la part patronale et 2% de la part salariale avec assiette de cotisation identique à l'assiette CIMR;
    - à l'horaire continu durant toute l'année;
    - au logement social: commission mixte pour la mise en oeuvre d'une procédure assurant au personnel l'accès à la propriété;
    - à la couverture médicale: lancement d'une politique conventionnelle pour l'amélioration et l'harmonisation de la couverture médicale.

    · La Santé Publique en grève
    Le corps médical et paramédical a entamé depuis le 24 avril une grève de 48 heures, suite à l'appel de la Fédération Nationale de la Santé Publique (FNSP/UGTM) et le Syndicat National de la Santé Publique (SNSP/CDT). Parmi les revendications générales des travailleurs du secteur figurent la protection et l'assurance contre les risques professionnels, le respect de la liberté syndicale, la révision du régime des indemnités et leur inclusion dans la pension de retraite... Pour les revendications par catégories, au niveau des médecins: révision du statut particulier et du régime indiciaire, indemnisation pour la garde médicale, octroi d'une prime de responsabilité et instauration de la formation continue et augmentation des indemnités sur les risques professionnels. Pour les infirmiers et techniciens: révision du statut particulier et indemnisation pour les risques professionnels.


    · 20 ans de prison pour Régine, et son fils?
    La reine de la nuit, Régine, et son fils ont provoqué un véritable coup de tabac à bord du vol Paris-Miami d'American Airlines. Son fils, Lionel Rotcage, fume dans le couloir de l'avion en dépit de l'interdiction, et refuse d'éteindre sa cigarette. Sa mère entre en scène et tous les deux aggravent leur cas en ajoutant des insultes et menaces. Cet incident conduira le commandant de bord à faire une escale imprévue à Boston pour décharger les passagers encombrants. En vertu d'un arrêté concernant "l'agression ou l'intimidation" du personnel de bord, "gêné dans l'exercice de ses fonctions", ils risquent une peine maximale de 20 ans de prison et 250.000 Dollars d'amende. L'affaire devrait être jugée au début du mois de mai. Décidément, les Américains ne badinent pas avec les règlements.


    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc