×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Recrutement: Une centaine de postes proposés au Maroc Forum

    Par L'Economiste | Edition N°:289 Le 17/07/1997 | Partager

    Le diplôme oui, mais surtout les qualités personnelles. Les entreprises participant au Maroc Forum recherchent pour l'immédiat une centaine de candidats de préférence des diplômés des grandes écoles.


    Des ingénieurs, encore des ingénieurs. La quasi-totalité des entreprises participant au Maroc Forum (du 15 au 17 juillet) recherchent particulièrement ces profils. En dehors des diplômes, les qualités personnelles comptent aussi, énormément. Ces éléments peuvent d'ailleurs plaider en faveur d'un candidat, bien qu'il ne soit pas issu d'une grande école étrangère. «Le diplôme est certes intéressant si toutefois vous savez le vendre», indique M. Eric Cuvelier, directeur à Maroc d'Ecco.
    Dans le même ordre d'idées, M. Kamal Jabry, directeur des Res-sources Humaines au Crédit du Ma-roc, estime qu'«une tête bien faite, n'est pas forcément bien remplie».
    Le Forum constitue un vrai «hypermarché de l'emploi». D'un côté plus de 3.000 jeunes diplômés, de l'autre une trentaine d'entreprises dont une partie sont de grands groupes. Derrière l'ONA, c'est tous ces différents métiers qui sont à la recherche de «perles rares».
    Le groupe Agouzal représente 27 sociétés avec des métiers qui vont des huiles à la conserverie de poisson en passant par le cuir, la savonnerie et la peinture, entre autres.
    Auto-Hall recrute, elle, pour ses 12 succursales et ses 5 filiales. Ces groupes offrent une mobilité à travers leurs filiales.
    Si les entreprises représentées au Maroc Forum sont prêtes à recruter, elles n'organisent pas les entretiens sur place. Le Forum n'est en fait qu'une plate-forme pour constituer une base de données personnalisée de CV.

    Ainsi, pour le Crédit du Maroc, cet espace constitue un lieu d'accueil des candidats déjà rencontrés lors des forums organisés en France. C'est aussi l'occasion de connaître les candidats issus des écoles marocaines. Cette banque compte recruter une trentaine de candidats pour ses trois métiers: commerciaux, techniques et bancaires et enfin les métiers fonctionnels. «Nous nous intéressons à tous les profils. Nous disposons de structures de formation qui nous permettent de les suivre pendant 9 mois avant qu'ils ne deviennent opérationnels. L'essen-tiel c'est d'avoir une ouverture d'esprit et une capacité d'adaptation importante», indique M. Jabry.
    La SGMB a, elle, besoin d'une quarantaine de cadres ingénieurs avec une double formation financière. Ses directions projets et organisation, informatique et inspection, en plein développement, ont besoin de cadres. Les mêmes besoins sont exprimés par ABN Amro. La banque est intéressée en plus par des candidats maîtrisant l'anglais et l'informatique.

    Nouveaux emplois


    Pour des groupes comme Agouzal ou Auto-Hall, tous les profils peuvent être intéressants. Les spécialistes de la vente, de la communication et du commercial sont particulièrement prisés.
    Au Maroc Forum, l'expérience n'est pas primordiale. Ce qui plaît particulièrement aux jeunes diplômés. Selon M. Cuvelier, plusieurs entreprises préfèrent des candidats qui n'ont pas été «déformés» par d'autres sociétés. «La personnalité, si vous savez la vendre, vaut mieux que l'expérience. L'essentiel est de savoir adapter l'article, qui est ce candidat, au besoin de l'entreprise».
    Au-delà de l'emploi classique, de nouvelles formes d'emploi font leur apparition au Maroc Forum. Ecco, le spécialiste du recrutement, propose aux jeunes diplômés de nouvelles formes d'occupation. Il s'agit notamment de l'intérim qui constitue, selon M. Cuvelier, «le meilleur tremplin vers l'embau-che».
    De même, la gestion de contrat est de plus en plus utilisée par les entreprises, essentiellement étran-gères. Ce système, qui consiste en l'externalité de la gestion du personnel non permanent, peut être une bonne occasion pour cumuler des expériences. Le candidat est contractuel d'Ecco, mais il supervise une fonction au profit de son employeur.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc