×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Ramadan: Attention à la suralimentation

    Par L'Economiste | Edition N°:3341 Le 16/08/2010 | Partager

    . Les sucreries en petites quantités et en fin de repas. Manger lentement pour un bon transit intestinal Après avoir jeûné une journée entière, l’on a tendance à manger beaucoup et rapidement. Pourtant, il est essentiel de se contrôler et de penser avant tout à la qualité nutritionnelle des aliments. Bien connus pour leurs multiples bienfaits, les fruits et légumes sont à consommer sans modération que ce soit en jus de fruits, en salades ou en soupes froides. Les fruits secs sont également à privilégier, car ils fournissent à l’organisme de l’énergie pendant plusieurs heures. Samira Aouad, médecin du sport, diabétologue et diététicienne médicale, insiste tout particulièrement sur les dattes, «dont les bienfaits sont extraordinaires». Si tous les apports liquides sont bienvenus pour éviter les problèmes de déshydratation, la diététicienne recommande de limiter la consommation de thé, en particulier au shour. «Cette boisson favorise l’élimination de minéraux, dont le corps a besoin», explique-t-elle. Les petits gâteaux sucrés type chebbakia, briouates au miel, sellou et autres douceurs typiques du ramadan sont à consommer avec modération et de préférence à la fin du repas. Par ailleurs, «il faut manger lentement, bien mâcher les aliments, en prenant tout son temps, pour garantir un bon transit intestinal», prévient Samira Aouad. Au dîner, la consommation de protéines sous forme de viandes, poissons et poulet est recommandée. Mais mieux vaut privilégier les cuissons rapides, pour que les aliments conservent la majeure partie de leurs vitamines. Les fritures, trop riches en graisses, sont déconseillées. Qui dit bonne hygiène de vie alimentaire, dit aussi pratique d’activité physique. Des petites marches tranquilles en cours d’après-midi sont donc recommandées, sans dépasser 45 minutes, et en faisant des efforts d’intensité moyenne, tout en évitant l’exposition au soleil. Les personnes souffrant d’hypertension, de maladies cardiovasculaires, de diabète ou de maladies rénales doivent consulter leur médecin traitant qui pourra juger de leur aptitude à jeûner.


    Surtout, bien dormir!
    Entretien avec Pr Nabila Lahlou, diététicienne
    . Boire suffisamment tout au long de la soirée. Activité physique, avec modérationPr Nabila Lahlou est directrice pédagogique de la filière diététique nutrition à l’Ecole Sup’Santé, elle a enseigné la biochimie à la Faculté de Médecine de Casablanca. Elle donne quelques conseils pour passer le Ramadan dans les meilleures conditions - L’Economiste: Quels conseils diététiques donneriez-vous aux jeûneurs?  - Nabila Lahlou: Il faut boire beaucoup d’eau, entre un litre et demi et deux litres, pour éviter la déshydratation, dangereuse pour la santé. Ce volume d’eau devra être réparti durant la soirée. Les jus de fruits naturels sont excellents puisqu’ils contiennent entre 80% et 90% d’eau, sont riches en vitamines et minéraux et ne contiennent pas de sucres ajoutés. Les pâtisseries, viennoiseries et gâteaux sucrés sont à consommer avec parcimonie pour éviter les prises de poids. Il faut éviter la consommation de produits riches en sel comme la charcuterie ou les boîtes de conserve. Les œufs ne doivent pas être consommés tous les jours pour maintenir dans l’organisme un taux de cholestérol raisonnable.  - Quels sont les produits à privilégier au f’tour, au dîner et au shour?- Il faut rompre le jeûne avec des produits liquides pour faire redémarrer les cellules intestinales en douceur. Du lait frais, un jus de fruits, une soupe froide, c’est bien. Ces aliments apportent l’eau, les vitamines et les minéraux que l’organisme a perdu durant la journée. Privilégier aussi les fruits secs comme les dattes, les figues, les abricots secs… Au dîner, prendre un repas avec des protéines, des légumes et des fruits. Le shour, absolument nécessaire, devra comporter céréales, produits laitiers et fruits, sans oublier de boire un grand verre d’eau avant de dormir. - Comment organiser les soirées de manière à respecter nos besoins en sommeil?- Idéalement, il faudrait dîner avant 9 heures, tout en évitant de manger entre les 2 repas (f’tour et dîner). Puis il faut se lever pour l’indispensable shour et veiller à respecter le nombre d’heures de sommeil habituel, sans oublier de s’accorder une petite sieste en cours d’après-midi. - Conseillez-vous de faire de l’activité physique ?- L’activité physique n’est pas incompatible avec le ramadan. Toutefois, les efforts doivent être modérés et de courte durée. Pour ceux qui ont l’habitude des activités sportives intenses, mieux vaut reporter la séance au soir, après la rupture du jeûne. Idéalement, il serait très approprié de faire une petite marche d’une demi-heure juste avant la rupture du jeûn ou après le dîner pour faciliter le processus de la digestion.Nadia BELKHAYAT
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc