×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Privatisation des Assurances Générales de France : L'Etat prévoit une recette de 10 milliards de FF

    Par L'Economiste | Edition N°:229 Le 09/05/1996 | Partager


    Après la cession en début d'année de sa participation dans Total pour 3 milliards de Francs (1FF=1,71DH), l'Etat français va se désengager du groupe d'assurances AGF. Dans un communiqué publié le 3 mai, le ministre de l'Economie et des Finances, M. Jean Arthuis, a donné le signal de départ de la privatisation des AGF.
    En mettant sur le marché 45,6% des 56,9% qu'il détient dans les Assurances Générales de France, l'Etat table sur une recette de 8 à 10 milliards de Francs.
    La période de prélancement a débuté le 6 mai et doit s'achever le 21 du même mois. Le prix de l'action sera communiqué par la Commission de privatisation le 20 mai au soir. Des analystes estiment que la décote ne dépassera guère 5% par rapport au dernier cours de clôture du vendredi 3 mai, soit 137 Francs.
    "La réussite de l'opération n'est pas assurée, les performances des précédentes privatisations, et notamment celle de l'UAP en avril 1994, ont laissé de mauvais souvenirs aux investisseurs", commente Le Monde. Le quotidien français estime que c'est auprès des institutionnels étrangers que l'opération pourrait connaître le plus grand succès.

    Hakima EL MARIKY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc