×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    Pour sa deuxième édition, Arcadie se professionnalise

    Par L'Economiste | Edition N°:296 Le 18/09/1997 | Partager

    Ils étaient une cinquantaine d'exposants en 1995, les organisateurs en attendent le double cette année. Côté organisation, une nouvelle approche est adoptée. Arcadie 97 veut se doter d'une touche plus professionnelle.


    Fort d'une première expérience jugée réussie en 1995, le Salon International de l'Architecture, de l'Urbanisme et de l'Environnement (Arcadie) revient en force cette année. Il se tiendra du 8 au 12 octobre à la Foire Internationale de Casablanca.
    Sous l'égide du Ministère d'Etat à l'Intérieur (Direction de l'Urbanisme), de l'Habitat et de l'Environnement, Arcadie 97 est organisé par le Conseil Régional des Architectes de Casablanca en collaboration de l'OFEC. Le thème retenu pour cette édition est «Homme-Cité-Environnement».
    Pour sa première édition, Arcadie avait drainé 45 exposants et quelques 5.000 visiteurs composés essentiellement d'architectes, d'universitaires et de promoteurs. 120 exposants et quelque 16.000 visiteurs sont attendus cette année.
    Arcadie 97 s'adresse à un public de plus en plus large, tout en gardant son caractère professionnel: architectes, designers, artisans, universitaires, promoteurs immobiliers,, entrepreneurs, collectivités locales, ONG, Associations professionnelles...

    Nouvelle approche


    Les organisateurs d'Arcadie 97 sont plus ambitieux, ils veulent un Salon mieux organisé, avec une animation diversifiée.
    Pour cela il a été fait appel à des spécialistes. Un comité de réflexion et d'orientation est formé autour de représentants d'institutions et de personnalités de l'univers de la construction et l'évolution de la cité. Par ailleurs, les services d'une agence de communication (Forum 7), spécialisée dans l'organisation et la promotion des événements, ont été sollicités.
    Les objectifs visés par Arcadie 97 sont entre autres, aider à comprendre à gérer la relation entre architecture, urbanisme et environnement; sensibiliser citoyens et opérateurs économiques sur la notion de qualité qu'on retrouve dans les trois thèmes du Salon; informer et sensibiliser le citoyen sur les problèmes de la cité, sa construction, son organisation et la sauvegarde de l'environnement; attirer l'attention sur l'architecture nationale et régionale et oeuvrer pour préserver son identité et son authenticité. Arcadie 97 se veut surtout un espace d'affaires et une vraie plate-forme d'échange de savoir-faire, de communication et de contact entre architectes, universitaires et promoteurs immobiliers.
    «Nous voulons qu'Arcadie 97 participe à installer l'idée de qualité et à faire beaucoup parler de l'environnement. Ce sont deux sujets qui suscitent de plus en plus d'intérêt», affirme Mme Zineb Sbata de Forum 7.

    Un Salon à double volet


    «Ce Salon a un côté culturel et une autre professionnel, c'est un salon à double volet. Pour la première édition, le culturel l'a emporté sur le professionnel, nous essayerons d'équilibrer recette année», explique Mme Sbata.
    En effet, une quinzaine de tables-rondes et des ateliers feront intervenir des experts et plasticiens de renommée internationale. Les sujets vont des obligations du citoyens vis-à-vis de la cité aux conséquences environnementales des produits miniers sur l'écosystème, en passant par le bien-être du citoyen, les décharges publiques, les ressources en eau, les produits toxiques, la «cité» du monde rural...
    Le côté animation du Salon dépasse cette année le cadre de la Foire Internationale de Casablanca. Des semaines spéciales sur les thèmes Arcadie seront organisées dans les bibliothèques et centres culturels. Des visites de sites, d'usines, d'instituts ou de quartiers disposant d'éléments intéressants destinés à illustrer les thèmes du Salon seront organisées avec le concours des entreprises et des communes.
    Des prix seront distribués au meilleurs projets d'entreprise visant la sauvegarde de l'environnement et au meilleur film documentaire sur la cité, l'urbanisme et l'environnement.
    Et puisque les bonnes manières s'acquièrent dès le plus jeune âge, les organisateurs ont pensé à un concours de dessin pour enfants sur le thème «La cité idéale».

    Hanaâ FOULANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc