×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Pays Med: Les IDE en nette progression

    Par L'Economiste | Edition N°:3349 Le 27/08/2010 | Partager

    . Mais la valeur moyenne par projet est en baisse. Les Européens en tête, suivis des pays émergents et du Golfe. Les pays du Maghreb mal lotis par rapport à Israël et la Turquie Les annonces de projets d’investissement direct étranger (IDE) se sont multipliées dans les pays de la Méditerranée (MED)(1) durant le 1er semestre 2010. En effet, leur nombre durant cette période s’est élevé à 392 projets contre 532 pour l’ensemble de l’année 2009, soit +47%, selon les chiffres de l’observatoire de l’investissement et des partenariats en Méditerranée Anima-Mipo, soutenu par le programme Invest In Med. Néanmoins, le montant moyen des annonces d’IDE est en nette baisse. Ils ont atteint 34,6 millions d’euros par projet au 1er semestre 2010 contre 55,7 millions d’euros l’année dernière et 87,4 millions d’euros en 2006 (année record). Selon Anima, le montant total des annonces d’IDE demeure relativement stable par rapport à 2009 avec 13,6 milliards d’euros au 1er semestre contre 29,6 milliards en 2009. Mais, les partenariats d’entreprises poursuivent leur augmentation. Elles sont 246 annonces au 1er semestre 2010, contre 302 au total pour l’année 2009, soit une hausse de 63%. L’année 2010 poursuit sa tendance enregistrée en 2009. En effet, «la reprise des décisions d’investissement des entreprises étrangères se confirme au gré des prévisions économiques rassurantes pour les pays Med, mais avec des projets plus petits et moins risqués. Les pays émergents apportent 29% des montants annoncés au premier semestre 2010 (soit 3,9 milliards d’euros), contre 11% en moyenne depuis 2003. La Chine arrive en tête, avec un portefeuille de projets variés (énergie, distribution, BTP, automobile, eau, etc.) bénéficiant à l’Egypte, Israël, la Syrie et la Turquie. «Les pays émergents bousculent ainsi le palmarès habituel, ravissant la deuxième place aux pays du Golfe. Les entreprises européennes, qui fournissent en moyenne plus de 40% des montants annoncés d’IDE dans la région depuis 2003, et qui ont bien résisté en 2009 avec 54% des flux d’IDE vers Med, n’apportent que 4,1 milliards d’euros au 1er semestre 2010 (30% du total)», estime l’Anima. Mais les Européens sont toujours largement en tête en nombre de projets initiés dans la région, avec 42% du nombre d’annonces d’IDE et la moitié des partenariats au 1er semestre. C’est l’est de la Méditerranée qui bénéficie le mieux de cette relance. Israël et la Turquie marquent un net rebond après leur mauvaise année 2009. Ils ont enregistré +75% en nombre de projets d’IDE et +13% en montants, avec des annonces respectives de 1,5 et 4,5 milliards d’euros au 1er semestre 2010. Le Machreq est également dans la bonne voie. Par ailleurs, la situation au Maghreb est plus mitigée. Malgré une hausse de 29% en nombre d’annonces d’IDE nous constatons une baisse de 20% des montants au premier semestre de l’année en cours par rapport à 2009. L’observatoire relève un total de 1,7 milliard d’euros annoncés en un semestre. Un chiffre jugé historiquement bas en comparaison du montant annuel moyen depuis 2003 qui s’élève à 8,8 milliards d’euros. La baisse des montants atteint 60 à 80% pour l’Algérie, la Libye et le Maroc, alors que la Tunisie fait figure d’exception avec des annonces multipliées par 3,5 grâce au méga-projet de construction du Port Financier de Tunis. Sans cette annonce, la Tunisie enregistrerait toutefois une baisse analogue à celle de ses voisins maghrébins. En termes de nombre de projets annoncés, la Tunisie arrive en tête avec +76% suivie par le Maroc, qui enregistre également de bons chiffres, avec +29%. En revanche, l’Algérie enregistre une baisse de -23%.M. Az------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------(1) Les 11 pays du voisinage européen (Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Autorité Palestinienne, Syrie, Tunisie, Libye, Turquie) ainsi que Malte et Chypre.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc