Affaires

Parc industriel de Jorf Lasfar
MedZ lance la commercialisation de la 1re tranche

Par | Edition N°:3168 Le 11/12/2009 | Partager

. Près de la moitié déjà réservée. Un investissement global de 14 milliards de DHLE développeur aménageur MedZ (filiale de la CDG) a lancé, jeudi 10 décembre, l’opération de commercialisation du parc industriel de Jorf Lasfar. «La première tranche du parc, d’une superficie de 250 hectares, sera livrée au cours du premier trimestre 2010», annonce Ali Ghenam, DG de MedZ. Quant au coût de l’investissement, il est de 5 milliards de DH, souligne Abdellatif Hadj Hamou, en charge du pôle industrie et logistique. A terme, le montant global de l’investissement sera porté à 14 milliards de DH. Le site regroupera plus de 250 entreprises et devra créer plus de 50.000 emplois.Cet investissement porte sur le premier parc industriel dédié aux industries lourdes de 1re catégorie. Le site devra réunir des entreprises ayant une activité similaire. A ce niveau, la démarche retenue consiste à accueillir d’abord les grandes industries qui devront attirer les petits sous-traitants par la suite. Globalement, le site s’étend sur une superficie de 505 hectares: 83 lots pour la grande industrie et 62 autres pour les PME/PMI. Par ailleurs, 105 lots seront dédiés aux équipements (centre de santé, sécurité, protection civile, antenne du CRI, administration des douanes…). Le parc comprend également une zone logistique. Celle-ci va s’étendre sur le terrain de l’ONCF et constituera le port sec du parc. Pour le volet gestion du site, une entreprise ad hoc sera créée. Selon le management de MedZ, le site évoluera pour devenir un parc industriel intégré. L’atout de taille reste indéniablement la situation géographique. Le site est à moins d’une heure de Casablanca et 2 heures de Marrakech et Rabat. Il profitera surtout de sa proximité du port de Jorf Lasfar, deuxième après celui de Casablanca en termes d’échanges commerciaux.D’autres atouts jouent en faveur du parc. Il s’agit notamment de la connectivité renforcée par l’existence d’infrastructures routières, ferroviaires et maritimes. Une réflexion est menée pour raccorder l’autoroute et la voie ferrée avec le parc. Le parc capitalisera aussi sur une industrie développée dans les secteurs de la chimie (OCP), de l’énergie et de l’agroalimentaire.Quant aux prix de cession des lots, le management de MedZ affirme qu’ils sont très compétitifs. Les prix de vente seront par palier. Ainsi, pour des lots de moins de 10.000 m², le prix se situe entre 400 et 450 DH le m². Pour les superficies entre 10.000 et 100.000 m², le prix oscille entre 350 et 400 DH. Quant aux lots de plus de 100.000 m², le prix varie entre 300 et 350 DH le m².Selon MedZ, «à ce jour, près de la moitié de la 1re tranche a été réservée».


Spéculation?

POUR contrecarrer d’éventuelles spéculations sur les lots, les contrats sont assortis de clauses résolutoires. En clair, en cas de défaillance des investisseurs, l’annulation de la vente du terrain est systématique. L’aménageur a également prévu des lots de 2.000 m² pour la location. Le prix du bail étant fixé à 45 DH le m².Jalal BAAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc