×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Palm Bay : Le premier programme à intégrations multiples

    Par L'Economiste | Edition N°:1 Le 31/10/1991 | Partager

    Maintenant la réalisation du projet Palm Bay devrait redémarrer.
    Dans le courant de cette fin d'année et jusqu'à juin 1992, les chantiers concernant un golf à 18 tours, les constructions du Haut Founty et les infrastructures relatives aux travaux du front de mer et de "Oued El Har" seront ouverts.
    La société Palm Bay en tant que telle compte investir 2 milliards de DH sur l'ensemble du programme d'aménagement de la baie d'Agadir, et des promoteurs indépendants engageraient un budget de 10 milliards de DH, si l'on s'en tient à la structure actuelle du programme.
    Palm Bay est le dernier site vierge de la Baie d'Agadir. Sa superficie est de 560 hectares. Elle se compose d'un Oued, d'un bois et des dunes sur 2 kms de front de mer.
    La société Palm Bay est essentiellement chargée de l'aménagement du site, de la réalisation du Haut Founty et des négociations avec les promoteurs.
    Cette société de droit privé, a un capital de 100 millions de dirhams qu'elle prévoit de porter à 300 millions de DH au cours du premier trimestre. Ses actionnaires sont parmi les plus grandes institutions financières du pays.

    En effet ses administrateurs sont:
    - La Banque Populaire: 20 %;
    - La Caisse de Dépôt et de Gestion: 20 %;
    - La Banque Marocaine du Commerce Extérieur: 15 %;
    - Al Wataniya; 10 %.
    - La Banque Commerciale du Maroc: 10 %;
    - Le Crédit Immobilier: 10 %;
    - La Société Marocaine de Dépôt et de Crédit: 5 %;
    - La Compagnie Africaine d'Assurances: 5 %;
    - Hospitality Holding Cy: 5 %;
    Le noyau humain de Palm Bay est composé de MM. Othmane Slimani, inspecteur des finances, ancien secrétaire d'Etat nommé à la tête du CIH, Omar Bennani, polytechnicien considéré en Europe comme un des meilleurs informaticiens de sa génération, dont le bureau d'études, Promoconsult, a décroché un prix Agha Khan en 1986 et Fawzi Zniber, jeune architecte-conseil, professeur et membre de commissions chargées de dossiers d'urbanisme conseil.

    Ce noyau travaille en collaboration avec certains des meilleurs experts étrangers en matière de tourisme et d'urbanisme dont:
    - Gilbert Trigano, président du Club Méditerranée,
    - Les urbanistes et architectes de la Mission des Grands Projets Urbains en France,
    - Georges Rester, architecte en chef de Walt Disney, etc...
    Après la réalisation du projet Palm Bay, la baie d'Agadir comprendra:
    - Des terrains de golf sur 220 ha. Le design et le suivi seront assurés par le plus connu des spécialistes: Jack Nicklaus. Le contrat a été effectivement signé le 20 octobre 1990 à Paris.
    - Un front de mer qui tout en respectant la grande dune blanche et constitué d'un "pier", une corniche animée d'un palais des congrès, véritable complexe multifonctionnel ainsi que d'hôtels.
    - Un centre urbain où seraient groupés les services commerciaux et administratifs avec des espaces publics de qualité.
    - Des parcs, des espaces verts et des traitements divers des espaces publics seraient conçus et suivis par des professionnels du paysage.
    - De grands équipements constitués d'un centre de mise en forme, d'un centre équestre, d'une école hôtelière privée, d'une polyclinique privée;
    - Un ensemble résidentiel pour personnes âgées:il sera d'un haut standing et son opportunité s'appuie sur le fait qu'en France, les personnes de plus de 60 ans représenteraient près de 30 % de la population en l'an 2000.
    - Et enfin un village service. Il est à noter l'extension Haut Founty. C'est une zone résidentielle située à proximité immédiate du site destinée aux attributaires Founty. C'est Palm Bay qui se charge du projet, elle traitera avec les anciens attributaires de la Sonaba, société publique qui avait en charge le lotissement de cettte zone; initialement conçue comme une banlieue d'Agadir . Palm Bay assure que les dossiers des attributaires seront traités d'une manière individualisée, et que plusieurs options sont ou seront proposées aux bénéficiares des anciens lots:
    "La réalisation du Haut Founty se fera dans les règles de l'art" affirme Palm Bay. Il comporte un certain nombre d'éléments structurants dont principalement des établissements éducatifs, un centre commercial et des espaces verts et un aménagement paysages de qualité.

    Comparativement au projet initial qui a traîné plus de dix ans, le programme actuel est considérablement plus ambitieux. En lieu et place de la vente de lots de terrains viabilisés, il se présente comme un mélange de stratégie touristique avec rénovation du "produit Maroc", et de politique d'urbanisation. Les méthodes de mise en oeuvre sont aussi tout à fait nouvelles; une société de droit privé, reliée aux plus grandes signatures financières du pays, a en charge le management du programme, puis par la suite, la maintenance des aménagements et la gestion de l'ensemble. Elle est en outre responsable des équilibres à trouver entre la personnalité des partenaires et le respect par eux du "cahier des charges" pour la cohérence du programme comme de sa vie ultérieure.

    Laïla Triki

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc