×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Musique, danse et cirque aux «Estivales de Mohammedia»

    Par L'Economiste | Edition N°:3338 Le 11/08/2010 | Partager

    . Concerts sur la plage, tournois de breakdance et de volley-ball… . Le budget avoisine les 5 millions de DH . Une journée dédiée aux Marocains du monde LA deuxième édition du festival International de Mohammedia, «estivales 2010» se poursuit jusqu’au 21 août. Pour la population locale et tous les vacanciers qui viennent à Mohammedia passer leurs congés d’été, c’est l’occasion d’assister à des concerts, mais aussi de participer à une série d’activités culturelles et sportives. Hier, l’Association des Œuvres sociales, culturelles et sportives de Mohammedia a organisé avec l’aide de la Préfecture une journée spécialement dédiée aux MRE originaires de la région. Une conférence a été organisée dans la grande salle de la préfecture sur «les droits des Marocains du Monde dans un contexte de crise économique mondiale». Une soirée en plein air a été organisée sur la scène plage Centre, ouverte au grand public, avec plusieurs stars populaires de la chanson. C’est Mazagan qui a inauguré la soirée, suivi de Daoudi puis de Cheb Bilal. «Nous avons effectué un sondage l’année dernière, qui a révélé que les gens préfèrent les chanteurs marocains. Nous avons donc privilégié notre patrimoine musical local», souligne Rachida Nafaâ, présidente déléguée du festival et doyenne de la faculté des Lettres et des Sciences humaines de Mohammedia. Auparavant, la ville de Mohammedia s’animait à l’occasion du «festival des fleurs». Aujourd’hui, ce festival a été remplacé par les estivales, avec le même objectif de contribuer à l’animation de la ville et au divertissement de sa population pendant l’été. «Avec les membres du bureau de l’association, élus depuis un an environ, nous avons décidé de mettre en place une programmation artistique, culturelle et sportive qui se poursuivra tout au long de l’année, en partenariat avec l’Université», indique encore la présidente déléguée. Grâce aux sponsors, le budget du festival atteint cette année 5 millions de DH, qui ont permis d’aménager trois grandes scènes pour les concerts à plusieurs endroits de la ville, et de recruter des artistes populaires appréciés de la population. Citons entre autres Ghassan Khalil, Senhadji, Daoudia, Abderrahim Souiri, Majda El Yahyaoui, les frères Mernissi, Hamid El Kasri, Jil Jilala, Mohamed El Khiari, Khadija El Bidaouia , Asmar, Achour, Lemchaheb, Cheb Abdou…Des manifestations artistiques, dont la fantasia, le « Show Circus », les troupes folkloriques, les Battles Multi-dance ainsi que des colloques et des expositions de tableaux, photos et œuvres d’arts animeront également les différents espaces du festival dans le cadre des Nocturnes de Fédala. Enfin, le sport sera cette année encore mis à l’honneur. En effet, de nombreuses compétitions de beach-volley et de beach-soccer seront organisées à plage Centre par l’association Medinatouna, est présidée par Ahmed Farass, ancien champion de foot. L’accès est gratuit pour l’ensemble des concerts et des activités.Nadia BELKHAYAT

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc