×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Mission d'affaires : Les Américains intéressés par l'environnement

    Par L'Economiste | Edition N°:248 Le 03/10/1996 | Partager


    Neuf sociétés américaines sont venues prospecter le marché.
    La mission qui a eu lieu entre le 29 septembre et le 2 octobre a été organisée conjointement par le Conseil Maroco -Américain, la National US- Arab Chamber of Commerce de Washington et l'OPIC (Overseas Private Investment Corporation).
    Un programme de rencontres avec le Ministère des Finances et des Investissements Extérieurs, la Direction des Assurances, les Ministères de l'Environnement et des Travaux Publics ainsi que les responsables de l'ONPT et de l'ONEP a été organisé afin d'imprégner les hommes d'affaires de l'environnement économique. La mission doit ensuite poursuivre sa prospection en Tunisie. Parmi les sociétés américaines, deux sont leaders dans les secteurs des télécommunications (SBC et Orion Atlantic) et une dans le secteur de l'électronique de pointe (NES Technologies), le bâtiment (Leo A. Daly) et les assurances (American Life Insurance Company). Les quatre dernières sociétés sont spécialisées dans le traitement de l'eau polluée et les déchets. Il s'agit de Dupont, Future Management Services, Montgomery Watson et Sadat Associates.
    Toutes les entreprises sont intéressées par des projets de joint-ventures, l'objectif étant d'apporter une assistance technique et un savoir-faire en terme de management.
    Pour le financement de tels programmes, l'OPIC propose un programme de financement spécifique. Obligation est faite pour les investisseurs américains d'être présents à hauteur de 25% du projet. L'OPIC débloque directement des crédits à moyen et long termes (7 à 15 ans), libellés et remboursables en Dollars. Le concours varie entre 2 millions et 200 millions de Dollars par projet, à concurrence de 50 à 75% du montant du projet.
    Le taux d'intérêt est lié au taux de base américain, la majoration étant fonction du degré de risque. Les secteurs privilégiés concernent notamment l'énergie, les télécommunications et les secteurs manufacturiers.
    L'OPIC octroie également des contrats d'assurance pour couvrir les risques d'expropriation, de nationalisation ou d'inconvertibilité de la monnaie locale. Le montant de la prime est fixé à partir de l'analyse du risque, le montant maximum à couvrir étant de 400 millions de Dollars.
    Parmi les 25 fonds privés créés par l'OPIC figurent le Fonds pour l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient de 50 millions de Dollars, géré par CFG et un fonds de l'environnement dédié à l'assainissement de l'eau. Ces fonds privés ont été créés pour prendre des participations dans les projets conçus au Maroc en partenariat avec les investisseurs américains.

    Mouna KABLY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc