×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Mise à niveau du football
    Fin des contrats individuels de sponsoring

    Par L'Economiste | Edition N°:3341 Le 16/08/2010 | Partager

    . Ils étaient le principal attrait pour certains footballeurs. Les droits d’exploitation de l’image cédés aux clubsLes footballeurs professionnels devront désormais trouver d’autres moyens pour améliorer leur fin de mois. Ils devront désormais renoncer aux contrats de sponsoring signés individuels avec des annonceurs, qui sont parfois concurrents du sponsor officiel de leur club. Désormais, le joueur professionnel devra céder à son club l’exploitation de son image individuelle. C’est là l’un des apports du règlement intérieur, adopté par la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Ce règlement constitue donc un vrai code de bonne conduite à l’usage des joueurs professionnels. Il précise clairement les règles auxquelles tout joueur doit s’astreindre. Les joueurs auteurs d’actes récriminés par le règlement s’exposent à des sanctions de la part de leur club, de la FRMF ou encore des autorités civiles compétentes.Ainsi, le joueur devient un véritable ambassadeur de son club lors des séances d’entraînement, des rencontres officielles ou amicales, des stages, concentrations… Le règlement de la FRMF a aussi pour objectif de mettre un terme aux comportements antisportifs. Ainsi, sur le plan moral, le joueur s’engage à respecter les instances dirigeantes de son club. Il doit s’abstenir de répondre aux éventuelles provocations des supporters et respecter son public en le saluant au début et à la fin de chaque rencontre. A l’image de toute activité encadrée, un footballeur doit respecter les conditions nécessaires à la pratique du sport. Aussi doit-il respecter les horaires de travail et le temps réservé aux séances d’entraînement. Ainsi, lors des réunions techniques ou des déplacements au stade, l’utilisation du téléphone portable devient strictement interdite. Le cellulaire doit être éteint durant la période de concentration. Par ailleurs, le joueur professionnel doit toujours mettre à la disposition de son club les numéros de téléphone où il peut être joignable ainsi que l’adresse de son domicile. Lors des séances de représentations, notamment celles proposées par les sponsors officiels du club ou par la Fédération, le joueur professionnel doit être présent. Le port de la tenue officielle du club est de rigueur. Lors des déplacements, les joueurs se laissent parfois tenter par des excès extra-sportifs. Le nouveau règlement prévoit la supervision par l’entraîneur de leurs déplacements et interdit notamment la consommation d’extras comme des boissons ou encore le téléphone. Tout joueur écopant d’un carton rouge se verra privé de la prime due pour le match au cours duquel il a été expulsé. Le footballeur peut aussi se voir infliger une réduction de 50% sur sa prime de match s’il est averti pour comportement antisportif. En cas d’infraction au règlement interne de manière générale, un barème de sanctions est établi annuellement par le comité du club.H. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc