×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Media: La presse écrite reine de la croissance

    Par L'Economiste | Edition N°:3334 Le 05/08/2010 | Partager

    . L’écrit sera également le principal moteur du marché publicitaire. Un secteur florissant en particulier dans les pays émergentsDans la bataille de l’accès à l’information, l’écrit aura-t-il le dernier mot? De l’avis de plusieurs experts, la presse écrite a encore de beaux jours devant elle. En tout cas dans les pays émergents. «La presse écrite continue d’être un important secteur industriel florissant dans le monde entier malgré le ralentissement économique et l’essor des médias numériques», révèle l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA) dans son rapport annuel sur les tendances mondiales dans la presse (World Press Trends). Rappelons que le groupe Eco-Médias administrateur au sein de l’association y est représenté par Nadia Salah, directrice des rédactions. Selon l’étude, le monde de l’impression est en pleine évolution, malgré les défis que doivent relever les grands journaux. En 2009, on comptait 12.477 titres de journaux dans le monde, soit une augmentation de +1,7% par rapport à l’année précédente. Aimons-nous lire? Près de 1,7 milliard de personnes au monde lit tous les jours un quotidien. Ce qui représente 25% de la population adulte mondiale. Si l’on ajoute les journaux non quotidiens, la pénétration générale des journaux est de 37%. «La baisse de la diffusion est un phénomène que l’on retrouve surtout dans les environnements médias matures du monde développé», notent les auteurs du rapport. Ainsi, la perspective de croissance est tirée par les pays émergents.En 2009, la diffusion des journaux dans le monde a peu baissé malgré la crise économique. La diffusion des quotidiens a diminué de -0,8 % en 2009 - par rapport à l’année précédente pour atteindre 517 millions d’exemplaires vendus. Mais elle continue d’enregistrer un chiffre positif de +5,7% sur les cinq dernières années. L’Asie continue à bénéficier d’une hausse significative de +1% en 2009 et l’Afrique avec +4,8%. Celles affichant une baisse sont l’Amérique du Nord (-3,4%), l’Amérique du Sud (-4,6%), l’Europe avec (-5,6%) et l’Australie/Océanie (-1,5%). Si l’on ajoute les gratuits, la diffusion mondiale des journaux a chuté de -1,7% en 2009, mais a augmenté de +7,7% sur les cinq dernières années. La presse écrite tant sollicitée reste aussi le moteur de croissance publicitaire. Les recettes publicitaires mondiales des journaux ont diminué de 17% en 2009, récession oblige, mais devraient grimper de 3,5% en 2010. La hausse devrait se faire sentir dans toutes les régions du monde, selon les prévisions de l’agence Zenith Optimedia. Au palmarès des plus fortes ventes: l’Inde avec 110 millions d’exemplaires vendus tous les jours, la Chine avec 109 millions, le Japon avec 50 millions, les États-Unis avec 46 millions et l’Allemagne avec 20 millions. Soixante-sept des 100 plus grands quotidiens sont publiés en Asie.F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc