×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Managem: Le titre recommandé à la vente

    Par L'Economiste | Edition N°:3347 Le 25/08/2010 | Partager

    . Objectif de cession au-dessus de 460 DH . La valeur quelque peu surévaluée. Malgré des perspectives pressantes de reprise RENCHÉRISSEMENT du coût de l’électricité, raffermissement du dollar américain et appréciation des cours spot des métaux de base. Telles sont les caractéristiques de l’environnement économique, dans lequel a évolué Managem au cours de l’exercice précédent. Toutefois, elle a pu, à travers une stratégie de ciblage et d’optimisation des ressources, améliorer ses agrégats financiers pour renouer avec les performances. C’est ainsi que «l’activité de la minière s’est améliorée, après une année 2008 placée sous le signe des grosses pertes (près de 600 millions de DH), en raison du retour à des niveaux d’exploitation normatifs dans certains sites», est-il indiqué auprès de CFG, qui y consacre à la valeur une note spéciale. Le management a élaboré une nouvelle stratégie relative à sa politique d’investissement. Au programme, l’homogénéisation des projets en ciblant trois segments d’activité, à savoir les métaux précieux, le cobalt et le cuivre. «Ceux-ci constitueront à terme, le socle de croissance du groupe», soutient-on auprès de CFG. De plus, les grandes lignes de cette stratégie, d’après CFG, seraient d’optimiser le portefeuille d’actif en augmentant la part des segments stratégiques. Il s’agit, tout d’abord, de converger vers une taille critique pour chaque métal. Ensuite dégager un cash cost optimal, et rentabiliser les coûts d’infrastructures. Dans ce sillage, «Managem ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 500 millions de dollars (4,4 milliards de DH) à l’horizon 2013, où 50% des ventes proviendraient de l’activité des métaux précieux», note l’analyse de CFG. Les perspectives à moyen terme de certains métaux sont globalement positives. Les cours des métaux de base devraient ainsi se raffermir en 2010 (+20% en moyenne par rapport à 2009), avant de s’accélérer en 2011. Toutefois, la minière ne profiterait pas amplement, selon l’étude, de cette reprise puisque «son activité métaux précieux étant grevée par des couvertures contraignantes». En attendant, les analystes sont plutôt optimistes quant aux performances qui seront réalisées en 2010. En effet, ils tablent sur une hausse de 17% du chiffre d’affaires consolidé. Cette estimation est confortée «par la hausse soutenue de la parité de change, et par le maintien des cours des métaux de base à des niveaux supérieurs à ceux de 2009. Dans cette lignée, la marge d’exploitation devrait se stabiliser aux mêmes niveaux de 2009 en raison du renchérissement du coût des intrants notamment l’acide sulfurique. Au final, le résultat net part du groupe devrait atteindre 62 millions de DH en 2010 et 224 millions en 2011(1).Dans ces conditions, malgré ces signaux positifs, le cours actuel de la valeur est jugé trop élevé. Evoluant autour de 505 DH, en hausse de 110% depuis le début de l’année, le cours dépasse de pas moins de 20% le niveau de cours théorique de CFG qui est à 400 DH. D’où le renouvellement de la recommandation à la vente de la valeur si le cours reste supérieur à 460 DH. Cela présage un fort mouvement de prise de bénéfices sur le titre dans les jours qui suivent.M. A. B.----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------(1) Ces estimations n’incluent pas les opérations exceptionnelles de restructuration de portefeuille: cessions partielles ou/et désengagement de certaines activités, cessions de permis d’exploitation…

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc